X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

LaMOP » Vie du laboratoire » Rencontres scientifiques

Rencontres scientifiques et journées d'étude [2019-2020]


Journée d’étude : Journée d'étude "FONDER".

 

Journée d’études organisée par le Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris (LaMOP – UMR 8589) et l’HiCSA (Histoire Culturelle et Sociale de l’Art – Équipe d’accueil 4100)

 

[28 novembre 2019]

Institut National d’Histoire de l’Art 2 Rue Vivienne, 75002 Paris Salle VASARI

 

9h45 – Accueil des participants

 

  • 10h – Philippe Bernardi et Philippe Plagnieux : Introduction
  • 10h15 – François Ploton-Nicollet (Professeur de langue et littérature latines et de codicologie à l’École nationale des chartes) : « Fundus, fundare, leur sémantique et leurs dérivés, du latin aux langues romanes »
  • 11h – Eliana Magnani (Chargée de recherche au CNRS –LaMOP), Pierre Brochard (Ingénieur d’études CNRS -LaMOP), Nicolas Perreaux (Post-doctorant – Université de Namur) - « Fundare dans les corpus de textes médiévaux latins (CBMA, CEMA, CIFM, PL…) »
  • 11h45 – Benoit Rouzeau (Docteur en Histoire, chercheur associé au LaMOP) – « Fonder une villeneuve chez les Cisterciens et les Prémontrés du diocèse de Langres (XIIe-XIVe siècle) »

 

12h30-14h – Pause de midi

 

  • 14h – Clémentine Villien (Doctorante LabEx Hastec / Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne - LaMOP) et Tanguy Béraud (Doctorant HiCSA / Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne) – « Fondations et fondateurs, de l’histoire à la légende »
  • 14h45 – Fabrice Henrion (Délégué scientifique et technique et archéologue RO au Centre d’études médiévales d’Auxerre – chercheur associé UMR 6298 ARTEHIS) – « Fonder pour bâtir ?»

 

15h30 – Pause

 

 

 

 

  • 15h45 – Francisco Barrachina Pastor (Doctorant Technische Universität Berlin – Fachgebiet Bau-und Stadtbaugeschichte) – « Les racines immortelles, les fondations et les sciences des sols au temps des cathédrales »
  • 16h30 – Questions et débats
  • 17h – Clémentine Villien et Tanguy Béraud : Conclusions

 

 

 

télécharger le programme de la journée d'étude "Fonder" (PDF 1Mo)

 

 


Journée d’étude : "Pauvreté, consommation et culture matérielle (IXe-XVe siècle).
Économies de la pauvreté (3)

 

Casa de Velázquez, Centro de Ciencias Humanas y sociales-CSIC, Madrid
28-30 octobre 2019

 

 

 

 

Comité d’organisation :

Cette rencontre, la troisième du programme « Économies de la pauvreté », vise à traiter de la matérialité de la pauvreté : que signifie concrètement vivre pauvrement au Moyen Âge lorsque cette pauvreté n’a pas été choisie, mais est subie, soit qu’elle résulte d’une mauvaise conjoncture, soit qu’elle soit la conséquence d’une insuffisance continue et structurelle des revenus ? Partir, migrer, abandonner son habitat est un choix évident lorsque les difficultés apparaissent à la fois définitives et insurmontables. Mais rester est parfois possible, au prix de l’acceptation d’un genre de vie où il est admis que le salaire ne suffit pas. Il faut se débrouiller en multipliant les activités, voire en se plaçant aux limites de la délinquance ou en mendiant. Les solidarités et l’entraide existent, cependant. Elles prennent des formes diversifiées, allant de la solidarité familiale, moralement acceptable et aussi possible tant que la baisse des revenus n’atteint pas l’ensemble de la société, à la définition de politiques publiques d’acquisition et de revente des denrées alimentaires. Les pauvres sont contraints de se dessaisir de leurs biens meubles et de vivre en se passant d’objets nécessaires. Pour ces raisons, les journées d’étude sont divisées en deux parties : 1. Les stratégies de survie 2. Les consommations des pauvres.

Pobreza, consumo y cultura material (siglos IX-XV)
economías de la pobreza (3)

 

Este encuentro, el tercero del programa «Economías de la pobreza», tratará sobre la materialidad de la pobreza: qué significa en concreto vivir pobremente en la Edad Media, teniendo en cuenta que la pobreza no se elegía, sino que se sufría, bien como resultado de una mala coyuntura, bien como consecuencia de una insuficiencia de rentas continua y estructural. Partir, migrar, abandonar su hábitat es una opción evidente cuando las dificultades parecen definitivas a la vez que insuperables. No obstante, es posible también permanecer en él, al precio de aceptar un género de vida en el que se asume que el salario no llegará a ser nunca suficiente. En esa situación, hay que buscarse la vida multiplicando las actividades, en ocasiones situándose en los límites de la delincuencia o directamente en la mendicidad. Las solidaridades de la ayuda mutua, sin embargo, existen. Toman formas diversas, desde la solidaridad familiar, moralmente aceptable y también posible mientras el descenso de los ingresos no afecte al conjunto de la sociedad, hasta el establecimiento de políticas públicas de adquisición y de reventa de productos alimenticios. Los pobres están obligados a desprenderse de sus bienes muebles y a vivir prescindiendo de objetos necesarios. Por estas razones, las jornadas de estudio están divididas en dos partes: 1. Las estrategias de supervivencia, 2. El consumo de los pobres.

 

télécharger le programme "Jornadas de estudio - proyecto pauper, economias de la pobreza 3" (PdF 500Ko)

 


Colloque international : Les formes de réglementation des métiers dans l’Europe médiévale et moderne


3ème colloque international : Objets et contenus des réglementations de métier (Moyen Âge époque moderne)

 

14-15 novembre 2019


Université de Paris-Est Marne-la-Vallée 5 Boulevard Descartes à Champs-sur-Marne RER A, Station Noisy-Champs

 

 

 

 

Comité d’organisation :

  • Philippe Bernardi (CNRS-LaMOP)
  • Caroline Bourlet (CNRS-IRHT)
  • Maxime L’Héritier (Paris 8-HISPOSS/ArScAn)
  • Corine Maitte (UPEM-ACP)
  • Judicaël Petrowiste (Paris Diderot-ICT)

 

Ces journées consacrées à l’analyse des « objets et contenus » des réglementations de métier se proposent de considérer toutes les sortes de règles qui encadrent les activités professionnelles, qu’il s’agisse de coutumes, de règles éparses prises à des moments différents, ou de statuts de métier. Dans ce dernier cas, le règlement sera considéré en tant qu’ensemble, dans une approche résolument dynamique et comparative. Si, à juste titre, certains articles sont souvent isolés pour rendre compte de tel ou tel aspect de la norme, nous proposons, au cours de ces troisièmes journées de chercher à envisager chaque norme comme un tout qui, certes, n’est pas figé et peut résulter de révisions multiples lui donnant un caractère quelque peu hétérogène, mais n’en demeure pas moins souvent unifié, pour les contemporains, sous une référence unique. La réglementation des métiers sera donc envisagée sous toutes ses formes (écrites et non écrites) notamment par le croisement de différentes sources afin d’en comparer et d’en singulariser autant que possible les objets et contenus, à un moment, en un lieu ou pour un métier ou un ensemble de métiers donnés. C’est, en effet, par l’analyse des contenus que nous entendons chercher à saisir les finalités effectives de la réglementation, et mieux appréhender, au-delà des buts revendiqués dans les préambules de certains textes, les visées sous-jacentes ou implicites de ces normes.

 

télécharger le programme Les formes de réglementation des métiers dans l'Europe médiévale et moderne (PdF 3 Mo)

 


Colloque international : REFORMATIO ? DIRE LA REFORME AU MOYEN AGE (XIIIe-XVe SIÈCLE)

 

21-22 novembre 2019


Centre de colloques du Campus Condorcet Saint-Denis La Plaine

 

Programme

 

Jeudi 21 novembre
Salle multifonction 50 places

 

 

 

  • 9h00 : Accueil des participants
  • 9h15-9h45 : Introduction (Marie Dejoux)

 

Première session : dire la réforme de l’Eglise
Présidence : Fabrice Delivré

 

  • 10h00-10h30 : « Dire la « réforme » ? Enquête sur le lexique dit « re/réformateur » dans les corpus diplomatiques et théologiques (haut Moyen Âge-XIIIe siècle) » (Nicolas Perreaux, ingénieur de recherches, LaMOP)
  • 10h45-11h15 : « Le lexique réformateur dans les lettres de deux pontifes successifs : Alexandre IV (1254-1261) et Urbain IV (1261-1264) » (Pascal Montaubin, maître de conférence, université de Picardie Jules Verne, TRAME)
  • 11h30-12h00 : « La réforme dans le procès conciliaire contre le pape Eugène IV. Bâle, années 1430 » (Emilie Rosenblieh, maître de conférence, université de Franche Comté, centre Lucien Febvre)

 

Pause déjeuner

 

Deuxième session : le gouvernement et le vocabulaire réformateur
Présidence : Didier Panfili

 

 

  • 14h-14h30 : Reformatio et vocabulaire réformateur dans la littérature didactique communale. Italie XIIIe-XIVe siècles. (Carole Mabboux, membre de l’Ecole française de Rome)
  • 14h45-15h15 : La réforme est-elle un mode de gouvernement chez les Angevins ? Les ordonnances et statuts des rois de Sicile pour la Provence jusqu’au règne de Jeanne Ire. (Thierry Pécout, professeur des universités, université Jean Monnet, Saint-Étienne, UMR LEM-CERCOR)
  • 15h30-16h00 : L’inscription de la « réforme » dans l’ordre du jour politique du royaume de Castille au cours de la première moitié du XIVe siècle (François Foronda, maître de conférence, université Paris 1, LaMOP)
  • 16h15-16h45 : Reformatio in absentia. Quels champs lexicaux pour évoquer la réforme en Angleterre à la fin du Moyen Âge ? (Aude Mairey, directrice de recherches CNRS, LaMOP)

 

Vendredi 22 novembre
Salle multifonction 50 places

 

 

  • 9h00 : Accueil des participants

 

Troisième session : le vocabulaire réformateur dit d’en haut et dit d’en bas
Présidence : Julie Claustre

 

 

  • 9h15- 9h45 : “Pour la multitude d’officiers qui ont esté de par nous ordenéz ou temps passé…” Discours royaux autour de la régulation du nombre des officiers aux XIVe et XVe siècles (Amable Sablon du Corail, Archives nationales, responsable du département du Moyen Âge et de l’Ancien Régime)
  • 10h-10h30 : L’usage du lexique de la reformatio par les contribuables dauphinois, 1370-1478 (Anne Lemonde, maître de conférence, université Grenoble-Alpes, LUHCIE)
  • 10h45-11h30 : La « réforme » dans les révoltes princières, l’exemple de la guerre du bien public et de la guerre folle (Joël  Blanchard, professeur émérite, Le Mans Université, 3L.AM- LaMOP, Olivier Mattéoni, professeur des universités, université Paris 1, LaMOP)

 

Pause déjeuner

 

Quatrième session : dire la réforme en assemblée
Présidence : Marie Dejoux

 

 

  • 14h00- 14h30 : L’idée de réforme et son vocabulaire dans les procès-verbaux d’assemblées parlementaires. Couronne d’Aragon, XIVe siècle. (Alexandra Beauchamp, maître de conférence, université de Limoges, CRIHAM)
  • 14h45-15h15 : Vocabulaire réformateur dans la séquence des Etats généraux 1355-1358 (Gaëtan Bonnot, PRAG, université Paris, LaMOP, PIREH)

 

Ouverture historiographique

 

 

  • 15h30-16h00 : De la réformation à la Réforme : l’historiographie allemande sur la Reichsreform (Gisela Naegle, docteur et chargée de cours, Justus-Liebig-Universität, Giessen)
  • 16h15-16h45 : Conclusions (Claude Gauvard, professeur émérite, université Paris 1, LaMOP)

 

Colloque organisé grâce au soutien de la politique scientifique de l’université Paris 1 et du LaMOP.

 

 

 

 

 


COLLOQUE INTERNATIONAL : Pierre et dynamiques urbaines

 

14-15-16 octobre 2019


Institut National Universitaire Champollion, Place de Verdun – 81 000 Albi, Auditorium 2 – Maison multimédia, Entrée libre


Organisé par Sandrine Victor, maître de conférences à l’INU Champollion, et Cécile Sabathier, lauréate de la Fondation des Treilles

 

A PROPOS :

 

Ce colloque questionnera les rapports entre la pierre et les autres matériaux dans les dynamiques de la construction des villes médiévales. Ces derniers sont-ils forcément envisagés comme substitutifs, compléments ou choix par défaut dans une tradition d’utilisation de la pierre, vue comme le matériau noble et pérenne par excellence ? Ces problématiques amènent à considérer le rôle des acteurs (pouvoirs publics, gens de Métier, entrepreneurs…) dans l’adoption de la pierre pour les projets urbains.


In fine, la pierre est-elle forcément le marqueur d’une évolution, d’une dynamique à l’échelle de la ville ? Pour envisager ce sujet, les communicants pourront utiliser de multiples sources (textuelles, archéologiques, iconographiques, architecturales, etc.) à puiser dans les différents domaines de la recherche.

 

Comité scientifique:

 

  • Philippe BERNARDI (Paris 1 Panthéon-Sorbonne – LaMOP)
  • Paulo CHARRUADAS (Université libre de Bruxelles)
  • Maria DO CARMO FRANCO RIBEIRO (Université de Braga)
  • Hélène NOIZET (Paris 1 Panthéon-Sorbonne – LaMOP)
  • Cécile SABATHIER (Paris-1 Panthéon-Sorbonne – LaMOP)
  • Philippe SOSNOWSKA (Université libre de Bruxelles)
  • Arnaldo SOUSA MELO (Université de Braga)
  • Sandrine VICTOR (Institut National Universitaire Champollion, Albi)

 

Télécharger le programme Pierre et dynamiques urbaines (PDF 1 Mo)

 


Colloque international : À la recherche des communautés du haut Moyen Âge
Agir en commun durant le haut Moyen Âge

 

 

 

Abbaye de Sainte-Marie de Farfa, via del Monasterio, 1 (Italie, Latium)
17-18-19 octobre 2019

 

On a établi depuis longtemps qu’au haut Moyen Âge les communautés n’avaient habituellement pas de statut formalisé : en l’absence de cadres institutionnels, nous ne pouvons souvent saisir leurs caractères qu’à travers les récits de leurs actions ou à travers d’autres traces, laissées par leurs actes dans la documentation, écrite ou archéologique. Les premières rencontres du programme “À la recherche des communautés du haut Moyen Âge“, après une première mise en perspective historiographique (Paris, 2016), ont abordé le thème des communautés maritimes et insulaires (Boulogne-sur-Mer, 2017), celui des communautés menacées (Tübingen, 2017)et enfin celui de la mémoire (Lille, 2018). Deux autres réunions sont prévues, consacrées respectivement à l’“espace des communautés” et à une synthèse conclusive.

 

La rencontre de Farfa se propose de réfléchir sur l’action communautaire, en posant la question de savoir comment agissaient les communautés au haut Moyen Âge, dans quels contextes et dans quels buts. Compte tenu de la complexité du problème, on concentrera l’attention sur quatre axes de réflexion – relation à l’autorité, structure, relations avec l’extérieur, communauté en action – en tentant de répondre aux questions suivantes : quelle est la structuration interne du groupe/de la communauté et comment influe-t-elle sur les modes d’action ? Qui a l’initiative de ces actions ? Sous quelle forme se produit l’intégration à la communauté ? Quels sont les types et les formes d’actions communautaires ?

 

L’objectif est de construire une large typologie, en considérant, pour la période qui va de l’Antiquité tardive jusqu’au XIe siècle, des communautés rurales ou urbaines, mais locales, et en privilégiant des dossiers documentaires particulièrement significatifs.

 

télécharger le programme du colloque : À la recherche des communautés du haut Moyen Âge (PDF 267Ko)

 

 

 

 


Colloque MÉNESTREL à Montréal. "Le numérique et les études médiévales : enjeux pédagogiques et la formation par la recherche

 

Le lieu du colloque est : Université de Montréal, Carrefour des arts et des sciences, Pavillon Lionel-Groulx, salle C 2059, 3150 rue Jean-Brillant


Comité d’organisation :

 

  • Pierre Chastang (univ. de Versailles-Saint-Quentin, univ. Paris-Saclay)
  • Benjamin Deruelle (univ. du Québec à Montréal)
  • Kouky Fianu (univ. d’Ottawa)
  • Francis Gingras (univ. de Montréal)
  • Davide Gherdevich (univ. de Versailles-Saint-Quentin, univ. Paris-Saclay)
  • Hélène Noizet (univ. Paris-1)

 

Contact : Opens window for sending emaildavide.gherdevich@uvsq.fr

 

 télécharger le programme  "Colloque MÉNESTREL à Montréal. "Le numérique et les études médiévales : enjeux pédagogiques et la formation par la recherche (PDF 7Mo)

 

Ménestrel a tenu sa première réunion le 5 juin 1997 à l’initiative de l’Urfist de Paris, pour développer un réseau documentaire « études médiévales » sur internet. Ce groupe s’est constitué à partir de l’équipe du Médiéviste et l’Ordinateur à laquelle se sont joints des chercheurs et professionnels de la documentation appartenant à diverses institutions.

 

Nos objectifs :

 

  • favoriser sur internet le développement de ressources francophones pour l’étude du Moyen Âge, faciliter la visibilité des travaux des médiévistes au niveau international et contribuer au dynamisme des échanges savants
  • offrir gratuitement sur le web, à l’usage des chercheurs, des étudiants et des amateurs éclairés, un répertoire critique de ressources disponibles sur internet dans le domaine des études médiévales

 

Programme

 

Lundi 21 octobre 2019

 

 

  • 9h Accueil des participants : Francis GINGRAS, Directeur du Centre d’études médiévales, Université de Montréal et Aude MAIREY, coordonnatrice du réseau Ménestrel.

 

Reconstitutions numériques de documents médiévaux et modernes

 

  • 9h30 Raphaële SKUPIEN : La rubrique « Paris médiéval / Iconographie » de Ménestrel.
  • 10h20 Sandrine CONAN : La restitution numérique, outil scientifique et de médiation. Exemple de l’abbaye cistercienne de Vaucelles (Nord de la France).
  • 11h10 Discussion et pause-café
  • 11h30 Mylène PARDOEN : Bretez : sous les jupons bruissant de l’Histoire !
  • 12h20 Pause déjeuner

 

Valorisation numérique des connaissances médiévales à un large public

 

  • 13h40 Maud GOUY : Comment exposer l’histoire médiévale dans un musée de sciences en 2018 ?
  • 14h30 Julie CLAUSTRE, Elisabeth LUSSET : Au croisement de la recherche scientifique et de la diffusion : le webdocumentaire « Le cloître et la prison, les espaces de l’enfermement » (cloitreprison.fr).
  • 15h20 Discussion et pause-café
  • 15h40 Richard POLLARD : Un travail de session par Wikipédia: un exercice numérique qui profite aux étudiant(e)s et à la collectivité ?
  • 16h30 Marie-Hélène DUBÉ : Mehdi et Val : étude de cas. Transmettre des connaissances aux enfants par l’entremise d’une fiction télé.
  • 17h20 Francis GINGRAS : Note – La langue des chevaliers sous la lunette d’Ubisoft Mardi.

 

Mardi 22 octobre 2019 Pratiques numériques dans l’enseignement de l’histoire médiévale à l’université

 

  • 9h00 Severin KONIN : La place du numérique dans les cours d’histoire du Moyen Age en Licence 2 et Licence 3 au département d’Histoire de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan- Côte d’Ivoire.
  • 9h50 Christelle BALOUZAT-LOUBET : Enseigner le Moyen Âge en mode projet : pour une initiation active aux outils numériques.
  • 10h40 Discussion et pause-café
  • 11h00 Sabine BERGER : @ArtMedNumerique : enseigner avec le numérique en Master 1 d’Histoire de l’art médiéval.
  • 11h50 Alexandra BOLINTINEANU : Multi-Modal Beowulf: From Book to Map to Video Game.
  • 12h40 Pause déjeuner.

 

Pédagogie numérique de projets de recherche

 

  • 14h Elodie ATTIA, Maria GURRADO, Anne MAILLOUX : L’étude de graphies médiévales latines et hébraïques au prisme de la paléographie numérique.
  • 14h50 Pierre CHASTANG, Davide GHERDEVICH : L’expérience de PolimaWiki : un site contributif pour l’étude du pouvoir des listes au Moyen Âge.
  • 15h40 Discussion et pause-café
  • 16h Laurent COSTA, Kouky FIANU, Hélène NOIZET : Numérique, médiéval et international : la plateforme Alpage sur le Paris médiéval à Ottawa.
  • 17h Conclusions du colloque
  • 19h Réception de clôture : récital musique et voix autour du Moyen Âge.

 

 

 


Colloque "La cartographie à grande échelle en Europe au Moyen Âge et à la Renaissance : formes, acteurs, pratiques"

 

Colloque international organisé à l’occasion de l’exposition aux Archives Nationales : « Quand les artistes dessinaient les cartes. Vues et figures de l’espace français au Moyen Age et à la Renaissance » (25 septembre 2019-6 janvier 2020)

Paris/Orléans, 15-16 octobre 2019 :



Archives Nationales, Hôtel Soubise, 60 rue des Francs Bourgeois, 75003 Paris Hôtel Dupanloup, Rue Dupanloup, 45000 Orléans


Comité d’organisation :

  • Juliette Dumasy-Rabineau (Université d’Orléans)
  • Camille Serchuk (Southern Connecticut State University)
  • Emmanuelle Vagnon (LAMOP-CNRS)

Contact : Opens window for sending emailjuliette.dumasy@univ-orleans.fr

 

 télécharger le programme  "La cartographie à grande échelle en Europe au Moyen Âge et à la Renaissance : formes, acteurs, pratiques" (PDF 390Ko)

 

 

Mardi 15 octobre :
Paris, Hôtel Soubise, Musée des Archives Nationales

 

 

  • 9h15 : accueil
  • 9h30 : discours d’accueil de Bruno Ricard, directeur des Archives Nationales
  • 9h45 : visite de l’exposition
  • 10h50 : conférence inaugurale : Paul Harvey (University of Durham), « A grande échelle – ou à aucune »

 

Thème 1 : carte et idée du territoire. Présidence : Olivier Matteoni (Université Paris I)

 

 

 

  • 11h20 : Judith Förstel (Service patrimoine et inventaires de la Région Île-de-France), « L’Île-de-France dans les cartes médiévales : comment représenter une province ? »
  • 11h40 : Camille Serchuk (Southern Connecticut State University, Etats-Unis), « La dicte figure ne se rapporte à la verité : la figure accordée de Suresnes de Georges Lallemant (AN CP Seine et Oise 479/1) » :
  • 12h00 : discussion

 

Après-midi : Présidence : Catherine Hofmann (Bibliothèque nationale de France)

 

 

  • 14h15 : Léonard Dauphant (Université de Lorraine – Metz), « Entre liste et carte, les vues itinéraires ? Les vues figurées comme témoin d’une représentation mentale de l’espace médiéval (France, XVe siècle) »
  • 14h35 : Thomas Horst (CIUHCT/FCUL, Lisbon), “Large-scale Cartography in Renaissance Germany: Legal and administrative manuscript maps as Sources for Cultural History"
  • 14h55 : Samantha Frénée (POLEN, Université d’Orléans), “The Ditchley Portrait’s cartographic gap between the monarch and the nation
  • 15h15 : discussion

 

Thème 2 : auteurs et techniques (1). Présidence : Ghislain Brunel (Archives Nationales)

 

 

 

  • 15h45 : Rose Mitchell (The National Archives of the United Kingdom), “Some 16th century English maps and makers: a view from The National Archives of the United Kingdom”
  • 16h05 : Paul Fermon (EPHE), « La fabrique de la carte locale. Difficultés techniques et solutions juridiques du cartographe-enquêteur au Moyen Âge »
  • 16h25 : Etienne Hamon (IRHiS, Université de Lille) : « Les projets dessinés pour la défense urbaine en France aux XVe et XVIe siècle. Fonctions, auteurs et techniques »
  • 16h45 : discussion
  • 17h : départ pour Orléans

 

Mercredi 16 octobre :
Orléans, Hôtel Dupanloup Matin

 

 

Thème 2 : auteurs et techniques (2). Présidence : Nicolas Verdier (CNRS-EHESS)

 

 

  • 9h15 : Catherine Delano-Smith (University of London), “Who produced the medieval Gough Map of Britain, why and how?”
  • 9h35 : Raphaële Skupien (TRAME, Université d’Amiens), « Être peintre et cartographe en France avant 1550, un savoir-faire particulier ? »
  • 9h55 : Sébastien Nadiras (Archives Nationales), « Les mots dans les cartes : lexique, toponymie et discours dans les figures judiciaires (France du Nord, fin du XVe - milieu du XVIe siècle) »
  • 10h15 : discussion
  • Pause

 

Thème 3 : Etudes de cas : villes, eaux, forêts.
Présidence : Catherine Delano-Smith (University of London)

 

 

 

  • 10h50 : Nathalie Bouloux (CESR, Université de Tours), « La carte locale de l’aire thermale de Montegrotto, près de Padoue »
  • 11h10 : Emmanuelle Vagnon (LAMOP-CNRS), « Le ‘rouleau d’Apremont’ (1542), cartographie et aménagement fluvial à la Renaissance »
  • 11h30 : Armelle Querrien (LAMOP-CNRS), « Technique des vues figurées à la fin du XIVe et au début du XVe siècle : des indices relevés chez Bertran Boysset »
  • 11h50 : discussion

 

Après-midi : Présidence : Jean-Patrice Boudet (Université d’Orléans)

 

 

  • 14h15 : Françoise Michaud-Fréjaville (POLEN, Université d’Orléans), « Image et texte, réalités et interprétation : la terre de Cornusse (XVe-XVIe s.) »
  • 14h35 : Gaël Lebreton (FRAMESPA, Université de Toulouse-Jean Jaurès), « Les cartes figurées de Castelferrus : exclusives ou complémentaires ? »
  • 14h55: Anthony Gerbino (Université de Manchester), “The gruerie of Nanteuil-le-Haudouin (1609) in light of new documents”
  • 15h15 : discussion
  • Pause

 

Présidence : Nadine Gastaldi (Archives Nationales)

 

 

 

  • 15h45 : Axelle Chassagnette (LARHRA, Université Lyon 2), « Villes, sièges et batailles pendant la guerre de Quatre-vingts-ans aux Pays-Bas : les stratégies graphiques de représentation à grande échelle dans les Geschichtsblätter de l'atelier Hogenberg (années 1573-1576) »
  • 16h05 : Christophe Speroni (POLEN, Université d’Orléans), « Les « bonnes villes » du Val de Loire dans les profils et plans urbains du XVIe siècle »
  • 16h25 : discussion
  • 17h : fin du colloque

 

 

 

 


Colloque international : Hommes et travail du métal dans les villes médiévales : 35 ans après / Craftsmen and metalworking in medieval cities : 35 years later

 

Colloque international-International Symposium en hommage au-in honour of Professeur Paul Benoit


Comité d’organisation - Organising Committee : Lise SAUSSUS (LabEx HASTeC/ LaMOP UMR 8589 CNRS), Nicolas THOMAS (LaMOP UMR 8589 CNRS/ Inrap), Danielle ARRIBET-DEROIN (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Marc BOMPAIRE (Saprat, EPHE PSL)

 

 

 

 

Jeudi, vendredi, samedi 12, 13 et 14 septembre 2019, Paris

Centre Malher, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 9 Rue Malher, 75004, Paris

 

Colloque organisé avec le soutien du LabEx HaStec Histoire et anthropologie des savoirs, des techniques et des croyances, du LaMOP Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris (CNRS, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne) et du laboratoire SAPRAT Savoirs et pratiques du Moyen Âge au XIXe siècle (École Pratique des Hautes Études, PSL)

 

Comité scientifique - Scientific Committee

 

Mathieu ARNOUX (Université Paris Diderot, EHESS), Marie-Christine BAILLY-MAÎTRE (CNRS, LA3M), Philippe BERNARDI (CNRS, LaMOP, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Marc BOONE (Universiteit Gent), Caroline BOURLET (IRHT), Ricardo CÓRDOBA DE LA LLAVE (Universidad de Córdoba), Matthew DAVIES (Birkbeck, University of London), Philippe DILLMANN (CNRS, IRAMAT et NIMBE), Maxime L’HÉRITIER (Université Paris 8) et Catherine VERNA (Université Paris 8).

 

 

Présentation :

 

Le colloque Hommes et travail du métal dans les villes médiévales : 35 ans après aborde les métallurgies du fer, du cuivre, de l’étain, du plomb et des métaux précieux, productrices d’une grande variété d’objets nécessaires à la vie urbaine à la fi n du Moyen Âge. La nature, le volume et l’éventuelle standardisation des productions pourront être étudiés, de même que les besoins de la ville, les pratiques et les techniques des artisans, leurs savoirs et leurs savoir-faire. Les relations entre les métiers et entre les artisans eux-mêmes pourront être examinées, comme les liens de dépendances, la pluriactivité, les réseaux de sociabilités ou encore les relations de proximité dans l’espace urbain. L’identité et la règlementation de ces métiers, leur insertion dans la société urbaine, les rapports avec l’espace rural environnant et avec les autres villes pourront également être revisités. Ces journées auront un caractère interdisciplinaire, favorisant le dialogue entre les historiens et archéologues et l’archéométrie, sans exclure les approches anthropologiques de l’apprentissage et des savoir-faire.

 

The symposium Craftsmen and Metalworking in Medieval Cities: 35 Years Later addresses the metallurgies of iron, copper, tin, lead and precious metals, which produced a wide variety of objects necessary for urban life at the end of the Middle Ages. The nature, volume and possible standardization of production may be studied, as well as the needs of the city, the practices and techniques of craftsmen, their knowledge and know-how. The relationships between the crafts and between the craftsmen themselves might be examined, including dependency links, pluriactivity, networks of sociability or local relationships in urban areas. The identity and regulation of these crafts, their integration into urban society, their relationship with the surrounding rural areas and with other cities may also be revisited. The symposium will be interdisciplinary in nature, promoting dialogue between historians, archaeologists and archaeometry, without excluding anthropological approaches to learning and knowledge.

 

télécharger le programme complet "Hommes et travail du métal dans les villes médiévales : 35 ans après / Craftsmen and metalworking in medieval cities : 35 years later" PDF (2Mo)

 

 

Les participants sont priés de s’inscrire avant le 5 septembre 2019 à l’adresse colloquehtm2019@gmail.com
nombre de places limité

Registration before September 5, 2019 via colloquehtm2019@gmail.com
limited number of places

 

 


Affiche_Nom_de_fichier_Formation_Professionnelle

Journée d’études Les dispositifs de formation professionnelle au Moyen Âge et à l’époque moderne

 

Journée d’étude organisée par François Rivière (LabEx HaStec, LaMOP-UMR 8589) et Mathieu Marraud (CNRS, CRH-EHESS-UMR 8558)

 

Mercredi 3 juillet 2019

 


EHESS, salle Maurice et Denys Lombard, 96 boulevard Raspail, 75 006 Paris,


Metro : ligne 12, arrêt Notre-Dame des Champs / ligne 4, arrêt Saint-Placide,


Bus : 82, arrêt Bréa – Notre Dame des Champs / bus 89, arrêt Rennes – Saint-Placide

 

 

Présentation :

 

 

La formation professionnelle dans les sociétés « préindustrielles » ne se limite pas aux dispositifs institutionnels d’apprentissage associés à des activités artisanales urbaines et aux corporations. Elle dépasse aussi des formes contractuelles souvent évanescentes dans une chronologie qui remonte au Moyen Âge. On propose ici de s’appuyer sur la notion de professionnalisation pour étudier une « formation professionnelle » qui prévoit l’acquisition des gestes et des techniques du métier, mais aussi d’une culture commune. Cette grille de lecture large appelle la comparaison d’études de cas qui concernent artisans, artistes ou marchands, en Occident ou dans l’empire ottoman. Les rôles sociaux des formateurs, des apprentis et de leur entourage seront interrogés, ainsi que les modalités de connaissance des relations formatives, et, lorsque c’est possible, le contenu des savoirs et savoir-faire transmis.

 

 

PROGRAMME DE LA JOURNÉE

9h        Accueil

9h15-9h45

 

  • Mathieu Marraud, CNRS, CRH et François Rivière, Labex HaStec, LaMOP
    Mot d’accueil et introduction

 

9h45-11h

 

  • Clémentine Stunault, université Toulouse II Jean Jaurès, FRAMESPA
    La formation technique dans les métiers de bouche toulousains (fin XIVe-début XVIe siècle) : un renouvellement des perspectives
  • Denise Bezzina, université de Gênes,
    Mechanisms of apprenticeship in late medieval Genoa: training, actors and networks (thirteenth – fourteenth centuries).

 

11h15-12h30

 

 

  • Ingrid Houssaye, CNRS, Orient & Méditerranée, et Agnès Pallini-Martin, lycée Bellevue du Mans, CRH,
    Écrire, compter, entreprendre. Formation, recrutement et carrières au sein de compagnies d’affaires florentines d’après des archives d’entreprise (XIVe-XVIe siècles)
  • Suraya Faroqhi, université Ludwig Maximilian de Munich,
    Becoming a master in the Ottoman world of early modernity (about 1550-1850)

 

12h30-14h00 : déjeuner

 

14h00-15h15

 

 

  • Hugo Perina, EHESS, CRH,
    L'apprentissage et ses alternatives dans la formation des organistes et facteurs d'orgues italiens, 1400-1550
  • Bert de Munck, université d’Anvers,
    From status to contract, or a new governmentality? A long term view on proletarianization and professionalization from the vantage point of the Low Countries

 

15h30-17h00

 

  • Jean-Paul Zuñiga, directeur d’études, EHESS, CRH
    Apprentissage et hiérarchies coloniales, gens de métiers en Amérique espagnole, XVIIe-XVIIIe siècles
  • Laurence Croq et Mathieu Marraud, CNRS, CRH,  université de Paris Nanterre, CHISCO,
    De la validation des savoirs marchands, normes et pratiques en tension au sein des corps parisiens aux XVIIe et XVIIIe siècles

 

17h-18h Table ronde

 

 


Réseaux scolaires et réseaux ecclésiastiques au Moyen Âge Méthodes pour une analyse des réseaux historiques

 

Journée d’étude Col&Mon organisée par Thierry Kouamé (Univ. Paris 1 / LAMOP)

 

 

 

 20 juin 2019, 9h30-18h

 

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ,

entrée 14 rue Cujas, galerie Jean-Baptiste Dumas, escalier R, 2e étage

Salle Perroy


 

 

 

Matin

 

 

 

  • Anne Massoni (Univ. de Limoges / CRIHAM) et Noëlle Deflou-Leca (Univ. Grenoble Alpes / LEM-CERCOR), Introduction : l’état du projet Col&Mon

  • Thierry Kouamé (Univ. Paris 1 / LAMOP), La question des écoles dans le projet Col&Mon

  • Véronique Soulay (Centre A. Chastel), Les difficultés historiques et méthodologiques de l’enregistrement des écoles dans Col&Mon

  • Monique Maillard-Luypaert (Univ. Saint-Louis de Bruxelles / CRHIDI), Deux institutions concurrentes en matière scolaire : le chapitre Notre-Dame-de-la-Salle et l’abbaye Saint-Jean-Baptiste de Valenciennes

 

Après-midi

 

 

 

  • Marion Maisonobe (CNRS / Géographie-cités), Les représentations géographiques des réseaux savants

  • Isabelle Rosé (Univ. Rennes 2 / TEMPORA), Itinéraires réticulaires et réseaux égocentrés du Xe siècle. Éléments de réflexion pour une comparaison avec le fonctionnement des réseaux monastiques

  • Stéphane Lecouteux (Bibl. patrimoniale d’Avranches – Univ. de Caen Normandie / CRAHAM), Reconstituer les réseaux de monastères : de la documentation confraternelle aux réseaux de confraternité

  • Johan Belaen (Univ. de Gand / Institut Henri Pirenne), Les confraternités monastiques de la province de Reims au Moyen Âge

  • Thierry Kouamé (Univ. Paris 1 / LAMOP), Conclusions


Journée d’initiation à la lemmatisation des textes médiévaux, Atelier COSME²

 

 

lundi 17 juin 2019 – 9h30-18h

Paris – IRHT – Salle Jeanne Vielliard – 40 avenue d’Iéna (métro Iéna)

 

 

 

En plus d’être flexionnelles, les langues employées dans l’Occident médiéval (latin et langues vernaculaires) se caractérisent par une très grande variation orthographique. La lemmatisation, c’est-à-dire le regroupement des différentes formes d’un mot sous leur lemme, se trouve ainsi être une opération fondamentale aux études des textes, notamment celles utilisant des procédures de recherche formalisées et assistées informatiquement.

 

Dans le contexte actuel de multiplication des numérisations des textes médiévaux, plusieurs  outils et paramètres de lemmatisation ont vu le jour et continuent d’être développés.  De l’aide à la traduction jusqu’à la préparation aux analyses statistiques et sémantiques des larges corpus, ces outils demeurent, cependant, pas ou peu connus des médiévistes.

 

L’objectif de cette journée est de proposer une introduction à la lemmatisation et la découverte de quelques outils-clé à partir d’exercices pratiques. Elle vise aussi à faire se rencontrer les concepteurs d’applications et leurs utilisateurs potentiels.

 

Cette initiation s’adresse à tous les intéressés : étudiants, doctorants, ingénieurs, chercheurs et enseignants-chercheurs. Pour que cette initiation s’accompagne d’une mise en pratique réelle, le nombre des participants est limité à 15.

 

La participation est gratuite, mais devra obligatoirement faire l’objet d’une demande motivée, pour que la limite fixée à 15 participants puisse être vérifiée.

 

La prise en charge des frais de transport, voire de logement (une nuitée), est possible dans la mesure des crédits disponibles, à condition d’en faire la demande explicite au moment de la candidature. L’ordre des candidatures sera pris en compte en cas de besoin.

 

Pour faire acte de candidature, adressez par courriel une demande motivée à eliana.magnani@univ-paris1.fr  avant le 15 mai 2019, en précisant vos nom, prénom, institution de rattachement, thème de recherche, courriel et, le cas échéant, les besoins de prise en charge (transport, nuitée). Tous les candidats seront prévenus par courriel le 20 mai de l’état de leur candidature.

 

Programme

 

  • 9h30 – Accueil et tour de table introductif
  • 10h – La lemmatisation des corpus médiévaux. Pourquoi et comment ? (Nicolas Perreaux et invités à confirmer)
  • 11h45 – Pause
  • 12h – Installation, prise en main et utilisation de Collatinus. Lemmatiseur et analyseur morphologique de textes latins (Yves Ouvrard, Philippe Verkerk)
  • 13h15 – Buffet
  • 14h30 – Phyrra : lemmatisation et correction (latin, ancien français, etc.) (Thibault Clérice, Vincent Jolivet, Ariane Pinche)
  • 16h – Pause
  • 16h30 – Palm. Plateforme d’analyse linguistique médiévale : anglais, français et latin médiévaux (Aude Mairey)
  • 17h30 – Tour de table conclusif

 

Organisation

 

Eliana Magnani (CNRS-LaMOP), Nicolas Perreaux (SFB 1095 – Goethe-Universität) et l’équipe administrative de l’IRHT

 

Comité scientifique

 

Paul Bertrand (Univ. Louvain)

Estelle Ingrand-Varenne (CNRS-CESCM)

Eliana Magnani (CNRS-LaMOP)

Nicolas Perreaux (SFB 1095 – Goethe-Universität)

 

Liens utiles :

 

 

Source : Blog hypothèse du Consortium Sources Médiévales – COSME²


Atelier international Écritures et papiers d’artisans / Craftsmen’s writings and papers

 

 

Paris, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne , 2 rue Vivienne, 75002 Paris

13-14 juin 2019

 

 

 

Cet atelier de recherche international porte sur les rapports à l’écrit des artisans et gens de métier au Moyen Age :

 

  • 1/ typologie des écritures d’artisans : formes, conservation, supports, chronologie.

  • 2/ artisanat et écrits : leur demande, manipulation, possession et détention d’écrits, présence et usage des chiffres et des dessins.

  • 3/ formalisation écrite, identités professionnelles et lexiques techniques : tarifs, écrits réglementaires (statuts professionnels), manuels, traités etc

 

This international workshop will explore the relationships between craftsmen and writing :

 

  • 1 / Typology of craftsmen’s writings : forms, conservation, supports and writing materials, chronology.

  • 2 / craftsmanship and written documents : request, manipulation, possession of writings, presence and use of figures and of drawings.

  • 3 / written formalization, professional identities and technical lexicons: tariffs, regulatory writings (professional statutes), manuals, treaties etc.

 

Jeudi 13 juin 2019, Institut National d’Histoire de l’Art, salle Demargne

 

9h30 – Julie Claustre (Univ. Panthéon-Sorbonne Paris 1-LaMOP) et Philippe Bernardi (CNRS-LaMOP), Introduction de l’atelier

 

10h – Session 1 – Typologie des écritures d’artisans. Session présidée par Virginie Mathé (Univ. Paris Est-Créteil Val de Marne)

 

  • Paola Pinelli (Univ. di Firenze), « The written memory of the small artisans and traders in Medieval Tuscany: typology and methods of keeping the accounting records »

  • Jérôme Hayez (CNRS – LaMOP), « Un dossier de correspondances d’artisans : charpentiers et menuisiers du palais Datini (Toscane, vers 1400)

  • François Rivière (LabEx Hastec, LaMOP), « Les gens de métiers et leurs ordonnances : rédiger et conserver les écrits réglementaires en Normandie (XIVe-XVIe siècles) »

     

14h – Session 2  – Les fonctions de l’écrit chez les artisans . Session présidée par Étienne Anheim (EHESS, Paris)

 

  • Matthieu Scherman (Univ. Paris-Est Marne-La-Vallée), « Écrire pour compter : à la recherche des pratiques d’écriture des « petits » artisans (Trévise, XVe siècle) »

  • Luís Miguel Duarte (Univ. Porto), « L’écrit chez les marchands et artisans portugais au XVe siècle »

  • Matthew Davies (Birkbeck, University of London), « Clerks, records and identity among the craft guilds of medieval London »

 

Vendredi 14 juin 2019, INHA salle Demargne

 

9h30 – Session 3 –  Écrits et savoirs professionnels. Session présidée par Laurent Feller (Univ. Panthéon-Sorbonne Paris 1)

 

  • Ricardo Córdoba (Univ. de Cordoue), « Quelques réflexions autour de la mise par écrit des savoirs artisanaux à la fin du Moyen Âge»

  • Beatrice Del Bo (Univ. degli Studi di Milano), « Le travail au centre: écritures d’artisans en Italie au XVe siècle »

  • Jan Dumolyn (Univ. Gand), « Anthonis de Roovere, un maître maçon et poète-rhétoricien à Bruges au XVe siècle »

 

Table ronde conclusive : perspectives d’étude

 

télécharger le programme Écritures et papiers d’artisans (PDF)


Les 7èmes Journées du LaMOP mettent à l'honneur Ana RODRIGUEZ

 

INHA, Salle Walter Benjamin, 2 rue Vivienne, 75002 Paris

13 mai 2019

 

 

 

Les Journées du LaMOP, organisées depuis 2012, sont l’occasion de donner la parole à un·e éminent·e collègue étranger·ère, qui évoque son parcours académique et scientifique, ses liens avec la recherche française, ses méthodes de travail et ses chantiers en cours. C’est aussi, dans un second temps, un moment d’échange avec des étudiants qui présentent leur travail en cours, de Doctorat ou de Master 2. Après Chris Wickham, Hans-Werner Goetz, Wim Blockmans, Serge Lusignan, Barbara Rosenwein et Paolo Cammarosano, c’est une médiéviste espagnole qui sera cette année à l’honneur : Ana Rodríguez, chercheuse au CSIC (l’équivalent du CNRS) de Madrid.

 

Formée à l’Université Complutense de Madrid, notamment par l’importante figure du paysage scientifique ibérique Reyna Pastor, Ana Rodríguez a consacré sa thèse et ses premiers travaux à l’étude de la consolidation territoriale de la monarchie féodale castillane sous le règne de Fernando III, avec une perspective selon laquelle l’expansion territoriale est moins un phénomène de (re)conquête que d’implantation d’un nouveau système de domination – une nouveauté tant par rapport à ce qui existait antérieurement que par rapport aux caractéristiques du système féodal ailleurs en Europe. Ses travaux suivants manifestent un changement de focale en direction d’études de détail, voire microhistoriques, des rapports sociaux et matériels entre hommes et femmes, au sein des communautés villageoises ou de réseaux locaux constitués autour de monastères (notamment en Galice), au-delà des logiques de Marché. Plus récemment, Ana Rodríguez s’est penchée sur les diverses modalités d’inscription et de réalisation du pouvoir dans l’espace (bâti, clôture) et dans le temps (mémoire, oubli volontaire, chronistique, testaments), dans une perspective comparatiste et interculturelle (rapports chrétienté/Islam), en remontant parfois jusqu’au Xe siècle. Un grand nombre de ses travaux ont été réalisés dans le cadre de grands projets collectifs dont elle est une infatigable organisatrice, co-organisatrice ou collaboratrice : c’est en particulier par ce biais qu’ont été tissés, depuis longtemps, des liens étroits entre Ana Rodríguez et le LaMOP.

 

programme

Matinée : Présentations du travail d’Ana Rodríguez

  • 10h00 : Accueil
  • 10h30 : Joseph Morsel, « Ana Rodríguez et l’intégration de l’Espagne à l’Europe »
  • 11h15 : Ana Rodríguez, « Un regard sur le Moyen Âge de la périphérie »
  • 12h30 : Discussion
  • 13h00-14h15 : Repas (possibilité de déjeuner au restaurant administratif Colbert)

    

Après-midi : De jeunes chercheur·se·s dialoguent avec Ana Rodríguez

 

  • Justine Audebrand, « Dans l’ombre des impératrices : femmes et pouvoir chez les Ottoniens »
  • Guilhem Dorandeu, « La diplomatique du comte Henri de Monte Sant’Angelo (c.1080-1100) : mettre en scène l’opposition et la soumission aux souverains »
  • Arnaud Montreuil, « Le problème de l’adoubement au XIIIe siècle : une étude comparative du rite d’intégration des groupes chevaleresques dans la France du Nord et les espaces anglo-normands »
  • Gaëtan Bonnot, « La Jacquerie au regard des registres de la chancellerie royale »

télécharger le programme de la journée


École d'été : Réseaux sociaux en SHS  : École d'été  franco-canadienne, Université Panthéon-Sorbonne et Université du Québec à Montréal (Paris, 24-28 juin 2019).

 

 

Cette formation doctorale prendra la forme d’un stage d’une semaine qui portera sur l’analyse de réseaux sociaux. Depuis désormais plusieurs années, les études se multiplient et les disciplines convergent autour de cette thématique, dont l’épistémologie comme la méthodologie sont en constants renouvellements. Aussi, cette rencontre se veut résolument pluridisciplinaire, tournée autant vers les différentes sciences humaines et sociales (histoire, sociologie) que vers les mathématiques appliquées.

Elle est notamment motivée par une demande importante de la part des étudiants, quelle que soit leur UFR.

 

Procédure d'inscription : Questionnaire d'inscription

 

programme

 

Lundi 24 juin 2019 — Stocker et manipuler les données

 

  • 9h : Mots de bienvenue et tour de table de présentation
  • 10h-12h : Michel Grossetti (Université de Toulouse – EHESS), Sociologie et réseaux sociaux
  • 13h30-17: TP : salle informatique (Installation des logiciels utilisés durant la formation)

 

Mardi 25 juin 2019 — Modélisation des données relationnelles

 

  • 9h : Tour de table autour des lectures fournies aux participants
  • 10h-12h : Mikaela Keller (Lille SHS), Algorithmiques de graphes pour l’étude de réseaux sociaux
  • 13h30-15h : TP en salle informatique : Modéliser la documentation historique
  • 15h30-17h : TP en salle informatique : Des réseaux sociaux en géographie et dans l’analyse textuelle

 

Mercredi 26 juin 2019 — Analyse mathématique des réseaux sociaux

 

  • 9h : Retour sur les travaux de la veille et tour de table autour des lectures fournies aux participants10h-12h : Léon Robichaud (Université de Sherbrooke) et Octave Julien (Université Paris 1), De la documentation au réseau social en histoire : études de cas
  • 13h30-15h : Réseaux sociaux et analyse lexicale : des correspondances à Twitter15h30-17h : Les réseaux sociaux en géographie et dans l’analyse textuelle

 

Jeudi 27 juin 2019 — Méthodes de classification

 

  • 9h : Retour sur les travaux de la veille et tour de table autour des lectures fournies aux participants
  • 10h-12h : Pierre Latouche (Paris 5), Clustering pour l’analyse de réseaux sociaux : méthodes et outils mathématiques
  • 13h30-17h : TP en salle informatique) : Utiliser les graphes pour des classifications

 

Vendredi 28 juin 2019 — Hackaton

 

  • 9h-12h : Mise en activité au tour d’un projet collectif (par équipe)
  • 13h30-15h30 : Présentation des graphes (présentation et analyse réflexive sur les grahs produits)
  • 15h30 : Bilan (15h30-16h30, salle de conférence)

 

 


8e école d'été d'histoire économique : Entreprendre dans les économies médiévales et modernes. Innover, risquer, organiser. 26, 27, 28 août 2019.

 

 

La VIIIe école d’été d’histoire économique se réunira à Suse (Piémont, Italie) les 26, 27 et 28 août 2019. La thématique retenue cette année – « Entreprendre dans les économies médiévales et modernes : innover, risquer, organiser » – insistera sur la liaison entre les innovations techniques et l’action économique. Entreprendre signifie en effet agir sur le réel, et, à cette fin, implique de mobiliser des compétences, des savoirs, des techniques et de les mettre à la preuve de la vie économique.

 

 

  • Procédure d'inscription : Calenda.org
  • Clôture des inscription : 10 mai 2019
  • réponses : 25 mai 2019

 

 

 


Le livre médiéval au regard des méthodes quantitatives (école d'été, 24-28 juin 2019)

 

Cette école d'été propose une formation à l'étude du livre médiéval, manuscrit ou imprimé, à travers l'utilisation de méthodes statistiques et informatiques.

Elle est organisée par le Lamop, l'IRHT, l'École nationale des chartes et le laboratoire Dynamique patrimoniales et culturelles, avec le soutien du Labex Hastec, et la collaboration de la Bibliothèque de la Sorbonne

Direction : Christine Bénévent, François Foronda, Catherine Kikuchi et Dominique Stutzmann.
Coordination scientifique et pédagogique : Émilie Cottereau-Gabillet, Octave Julien et Laura Albiero

Cette école d'été s'adresse en priorité aux chercheurs en formation (mastérants, doctorants et post-doctorants). Des bourses sont prévues afin de financer les frais de transport et de logement. L'accueil est limité à 25 inscrits

 

télécharger le programme

 

 

Procédure d'inscription :

 

 

 


Colloque international Histoire, langues et textométrie

 

 

Les journées du colloque se dérouleront dans le centre Panthéon de l'Université Panthéon-Sorbonne : 12 place du Panthéon 75005 Paris.

 

Du 16 au 18 janvier 2019, le Pireh (Pôle informatique de Recherche et d'Enseignement en Histoire – Université Paris 1) organisera à la Sorbonne un colloque international consacré aux rapports entre Histoire, langue et textométrie.

L'objectif de cet évènement est de voir comment les historien·nes se sont appropriés les méthodes informatiques et statistiques, qualitatives ou quantitatives, d'analyse des textes, quelles sont les nouvelles techniques qu'il peuvent mobiliser dans ce sens, et comment elles peuvent s'inscrire dans une démarche de recherche historique.

Ce colloque est pensé comme un moment d'échange entre historien·nes de diverses périodes et spécialités, et plus généralement entre les différentes disciplines intéressées par l'analyse des textes (linguistique, sociologie, critique littéraire, mathématiques, informatique, etc.).

 

Comité d'organisation :

 

  • Léo Dumont (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)
  • Octave Julien (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)
  • Stéphane Lamassé (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

Consulter le programme


Les mots pour dire la réforme au Moyen Âge, 2e journée d’étude internationale

2ème Journée d'étude internationale Jeudi 13 décembre 2018, 9h30-17h00

Organisée par Marie Dejoux avec le soutien de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, du Lamop, du Luhcie et avec le concours des Archives nationales

Salle d’Albâtre du CARAN (Archives Nationales, 11 rue des quatre fils, 75003 Paris)

 

télécharger le programme "Les mots pour dire la réforme"


El Rey y sus lenguas / Le Roi et ses langues

Colloque international, 24-26 octobre 2018, CASA DE VELÁZQUEZ I MADRID

Coordination : Annick PETERS-CUSTOT (Université de Nantes) ; Bernardo J. GARCÍA GARCÍA (Universidad Complutense de Madrid) ; Benoît GRÉVIN (UMR 8558, CRH, Paris)

Organisation : École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid)

Collaboration : École française de Rome, EA 1163 (CRHIA, Nantes-La Rochelle), UMR 8589 (LAMOP, Paris), Università degli Studi della Basilicata, UMR 8167 (Orient & Méditerranée, Paris), LabEx RESMED (Université Paris-Sorbonne), FRE 2015 (TEMOS)



Le corpus épigraphique bourguignon (VIIIe-XVe siècle) : Des catalogues aux applications numériques

Journée d’études, 23 octobre 2018, 10h-17h

organisée par : CBMA - Corpus Burgundiae Medii Aevi ; LaMOP, Paris ; CIFM - Corpus des Inscriptions de la France Médiévale - CESCM-Poitiers

Galerie Colbert, Salle AVD (Architecture, Ville, Design), 6 rue des Petits-Champs, Paris 2ème, 1er étage – porte 133

 

télécharger le programme "corpus épigraphique bourguignon"


Mémoire et communauté au haut Moyen Âge.

 

Mémoire et communauté au haut Moyen Âge. Reproduction de la communauté et construction de l’identité (VIe-XIIe siècle)

Colloque international organisé sous la responsabilité scientifique de Geneviève Bührer-Thierry (Université Paris 1 Panthon-Sorbonne), Laurence Leleu (Université d’Artois) et Charles Mériaux (IRHiS, ULille))
Du 3 au 15 septembre 2018
Les journées des 13 et 15 septembre auront lieu à l’IRHiS, Salle de séminaire, Université de Lille, site Pont-de-Bois, celle du 14 septembre à l’Université d’Artois.

 

télécharger le programme "Mémoire et communauté"


Examens, grades et diplômes

 

Examens, grades et diplômes
La validation des compétences par les universités du XIIe siècle à nos jours

Colloque international organisé par Bruno Belhoste et Thierry Kouamé
Comité d’organisation : Bruno Belhoste (IHMC), Thierry Kouamé (LAMOP), Boris Noguès (LARHRA), Emmanuelle Picard (Triangle)
Comité scientifique : Thierry Amalou (Paris 1), Robert Anderson (Édimbourg), Bruno Belhoste (Paris 1), Gian Paolo Brizzi (Bologne), Christophe Charle (Paris 1), Mordechai Feingold (Caltech, Pasadena), Willem Frijhoff (Rotterdam), Jean-Philippe Genet (Paris 1), Martin Kintzinger (Münster), Thierry Kouamé (Paris 1), Mauro Moretti (Sienne), Boris Noguès (ENS de Lyon), Emmanuelle Picard (ENS de Lyon), Lyse Roy (UQAM) et Jacques Verger (de l’Institut)
Du 6 au 8 septembre 2018
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 

Télécharger le programme "Examens, grades et diplômes"



La balance et le rabot

 

La balance et le rabot. L’équité à l’épreuve des chiffres du Moyen Âge à l’époque moderne

Journée d’études conclusive du séminaire « Administrer par l’écrit » coorganisée par le LaMOP et l’IRHT
Comité scientifique : Isabelle Bretthauer, Ghislain Brunel, Olivier Canteaut, Pierre Chastang, Julie Claustre, Anne Conchon, Vincent Denis, Laurent Feller, Marlène Helias-Baron, Pauline Lemaigre-Gaffier, Jean-François Moufflet Didier Panfili et Olivier Poncet.
Lundi 11 juin 2018, 9h-18h
Institut de recherche et d’histoire des textes Site Iéna, Salle Jeanne-Vielliard 40 avenue d’Iéna, 75116 Paris (métro Iéna)
Entrée libre (dans la limite des places disponibles) Contacts :Opens window for sending email isabelle.bretthauer@gmail.com et Opens window for sending emailm.helias@irht.cnrs.fr


LAMOP (6) PAOLO CAMMAROSANO

 

Les Journées du LaMOP (6) Paolo CAMMAROSANO

Coordination : Laurent Jégou
Mercredi 30 mai 2018, 10h-17h
Salle Demargne (INHA, Galerie Vivienne, Paris 2ème).


PAUPER

 

L’appauvrissement. Économies de la pauvreté au Moyen Âge (2)
Colloque du programme PAUPER

Coordination : Sandro CAROCCI (Università degli Studi di Roma “Tor Vergata”), Laurent FELLER (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Pascual MARTÍNEZ SOPENA (Universidad de Valladolid), Ana RODRÍGUEZ (Instituto de Historia-CCHS-CSIC, Madrid) ; Organisation: École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), École française de Rome, UMR 8589 (LaMOP, Paris), Instituto de Historia-CCHS/CSIC (Madrid) Collaboration : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Università degli Studi di Roma “Tor Vergata”, Universidad de Valladolid, European Research Council – Advanced Grant. Project Petrifying Wealth
16-18 mai 2018
Casa de Velázquez (C/ Paul Guinard, 3 Ciudad Universitaria 28040 Madrid) ; CSIC (Centro de Ciencias Humanas y Sociales Albasanz, 26-28 28037 Madrid).
 Affiche ; Programme



Journée d'histoire textuelle LaMOP

 

Les langages du commerce. Textes, échanges, culture
Journée d’étude d’histoire textuelle du LAMOP

Organisée par Emmanuelle Vagnon, Chris Fletcher, Benoît Grévin, Aude Mairey
Vendredi 16 février 2018
Salle Perroy (Sorbonne, galerie Jean-Baptiste Dumas, 14 rue Cujas, escalier R, 2e étage).
Affiche  - Programme et résumés


 

Archives

2017 

2016 

2015 

2014