X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

LaMOP » Présentation de l'Unité » Annuaire » Gentil Louise

GENTIL Louise

 

Doctorante contractuelle à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - École doctorale d'histoire (ED113), LaMOP (UMR 8589)

 

 

Louise GENTIL prépare depuis septembre 2018 une thèse intitulée  « Ecrire la terre. Ecrits de gestions et administration des patrimoines monastiques par les cisterciens dans le Milanais entre XIIe et XIVe siècles » sous la direction de Laurent Feller (LaMOP - université Paris 1) et Paolo Grillo (Università degli studi di Milano Dipartimento di studi storici). Son travail de recherche porte sur les documents produits par une abbaye cistercienne de la région de Milan aux XIIe et XIIIe siècles dans une dynamique d'histoire économique

 

 

Quelles sont les logiques documentaires mises en œuvre par les moines cisterciens milanais du second Moyen Âge ? Voilà en substance l'interrogation qui forme le centre de ma thèse et qui se fonde sur l’étude des écrits produits et rassemblés à l'abbaye de Chiaravalle (fille de l'abbaye de Clairvaux) fondée en 1135 par Bernard de Clairvaux près de la ville de Milan.

Des listes de terres sous différentes formes, seules ou regroupées dans des copies postérieures, permettent de comprendre comment les cisterciens pensaient et géraient leur territoire. Cette documentation est pour sa plus grande part conservée à l'Archivio di Stato di Milano, au sein de deux principaux fonds – Pergamene per fondi / Fondi di religione –, qui réunissent les documents produits par les différentes institutions ecclésiastiques de Lombardie.


La dimension énumérative de ces documents facilite l'interrogation informatique des données qu'ils contiennent et de la structuration que les scripteurs ont pensé pour ces mêmes données. L'informatique joue donc un rôle important dans cette étude par l’intermédiaire du développement et de l'exploitation d'une base de données relationnelle.


Les xiie et xiiie siècles constituent le cadre de ce travail car l'ordre cistercien émerge et s’affirme alors en Lombardie. Comment ces moines, parfois décrits comme les premiers capitalistes de l'histoire, rationalisent-il la gestion de leurs biens mobiliers et immobiliers ? Est-il possible de percevoir la conjoncture au travers de leur documentation pratique ? L’ancrage de mon étude dans cette période permet d’élargir le champ de la recherche, notamment en s’intéressant aux prolégomènes éventuels de la crise de 1300, étudiée dans l'espace méditerranéen par M. Bourin et F. Menant.

À la confluence de l'histoire économique, de l'histoire rurale, de la litteracy et de l'anthropologie historique, ma recherche vise à révéler les stratégies et les rationalités à l’œuvre au cœur d'un appareil documentaire qui met en mots la domination territoriale d'une communauté humaine et spirituelle sur un ensemble de terres, d'humains, d'animaux et d'objets.