X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

LaMOP » Documentation et Ressources » Publications du LaMOP » A paru en librairie - 2017

A paru en librairie en 2017

Histoire de France

Une histoire de France

Une histoire de France, Claude GAUVARD éd.,Paris, Presses universitaires de France, 2017 (Quadrige. Histoire de l'Art).
Site de l'éditeur.

 

 

En 2013 était lancée la ligne des « Histoires personnelles de France » avec l’ouvrage de Bruno Dumézil, Des Gaulois aux Carolingiens. L’ambition affichée est alors de donner carte blanche à un panel de spécialistes, un par période, pour constituer une histoire de France non seulement la plus juste scientifiquement, mais aussi la plus abordable. Les sept volumes de la collection ont été ici réunis, formant un récit vivant et d’une cohérence impeccable. De cette continuité entre les récits de chacun ressort clairement qu’il n’existe qu’une histoire de France, complexe et articulée, faite de mouvements plutôt que de moments, dont les contours sont connus et admis ; seuls les angles d’approche varient, et c’est dans cette subjectivité que réside la force de l’ensemble coordonné par Claude Gauvard.

Pouvoir politique et conversion religieuse

Pouvoir politique et conversion religieuse

Pouvoir politique et conversion religieuse. 1. Normes et mots, Thomas LIENHARD et Isabelle POUTRIN dir. Nouvelle édition [en ligne]. Rome : Publications de l’École française de Rome, 2017 (généré le 19 septembre 2017). Disponible sur Internet : <http://books.openedition.org/efr/3400>. ISBN : 9782728313037. DOI : 10.4000/books.efr.3400.

 

Le manuscrit ci-joint constitue les actes du colloque sur « Les mots et normes de la conversion » organisé à Rome du 22 au 24 janvier 2015 par Isabelle Poutrin et Thomas Lienhard avec le soutien de l’École française de Rome. Le cadre de cette rencontre était le programme ANR « POCRAM. Pouvoir politique et conversion religieuse (Antiquité – période moderne) », dont la rencontre de Rome a constitué le premier volet. L’objectif de ce programme consiste à envisager les conversions non pas sous l’angle du cheminement psychologique individuel, comme le font généralement les sociologues de la conversion, mais en inscrivant ce phénomène dans un cadre social : conceptualisation médiatique des conversions, affichage public du changement de religion, intervention du législateur, conséquences sociales pour le converti. Dans cette optique, une première approche consacrée aux mots qui définissent la conversion, ainsi qu’aux normes qui pèsent sur elle, semblait nécessaire. Les textes rassemblés ci-joint abordent cette question dans une aire culturelle très vaste, qui inclut les pays d’Islam, les communautés juives et les chrétientés (y compris les rapports entre ces dernières et leurs voisins païens), sur une période allant du IIIe au début du XVIIIe siècle : c’est donc un ensemble qui allie une approche comparatiste et le temps long. Ce cadre a permis de faire apparaître de nombreuses convergences, telles que les pressions sociales exercées par les religions dominantes pour imposer ou, au contraire, interdire la conversion ; la précision croissante des concepts, du vocabulaire et de l’appareil juridique qui concernent les conversions ; la difficulté, enfin, à définir le statut des convertis. Apparaît ainsi la diversité (mais aussi le caractère récurrent) des relations qu’ont entretenues les appartenances religieuses d’une part, les structures de domination d’autre part.

Crime, châtiment et grâce dans les monastères au Moyen Âge

Crime, châtiment et grâce dans les monastères au Moyen Âge

 

élisabeth LUSSET, Crime, châtiment et grâce dans les monastères au Moyen Âge (XIIe-XVe siècle), Turnhout, Brepols, 2017 (Disciplina Monastica, 12).
Site de l'éditeur.

 

 

Ce livre analyse les crimes commis à l’intérieur des monastères médiévaux (violences, homicides ou encore vols) et la manière dont les religieux criminels étaient corrigés tant par les abbés, les évêques, les chapitres généraux des ordres religieux que par les organes de la curie romaine. Il compare, à l’échelle de l’Europe, les établissements de moines, chanoines réguliers et moniales, qu’ils appartiennent à un ordre (Cluny, Cîteaux, Prémontré, Grande Chartreuse) ou à une nébuleuse moins définie sur le plan juridique (abbayes et prieurés de moines bénédictins ou de chanoines réguliers). En explorant le fonctionnement de la justice claustrale, les peines prescrites ainsi que les mécanismes de réconciliation des criminels, l’ouvrage éclaire sous un angle nouveau les processus de construction institutionnelle et de réforme des ordres religieux entre les XIIe et XVe siècles.

Consensus et représentation

Consensus et représentation

Consensus et représentation. Actes du colloque organisé en 2013 à Dijon par SAS avec la collaboration du centre Georges-Chevrier de l’université de Dijon, Jean-Philippe GENET, Dominique LE PAGE, Olivier MATTÉONI dir., Paris, Publications de la Sorbonne et École française de Rome, 2017 (Histoire ancienne et médiévale _ 147 ; Collection de l’École française de Rome _ 485/11 ; Le pouvoir symbolique en Occident (1300-1640) _ XI _ Série dirigée par Jean-Philippe Genet.
Site de l'éditeur.

 

Consensus et représentation en Europe occidentale propose d'aborder le problème bien connu des institutions représentatives dans l’Europe médiévale et moderne, mais dans une perspective nouvelle, celle du projet Signs and States qui vise à explorer à partir de leurs traces dans le système de communication les éléments du dialogue entre les instances du pouvoir et les membres de la société politique. Dans la mesure où ce qui singularise l’État moderne est qu’il puise sa légitimation dans le consentement de la société politique a ses actions, et notamment à la levée de l’impôt, l’une des caractéristiques de ce type d’État a précisément été le développement d’institutions d’un genre nouveau, « états » et parlements qui s’affirment selon des rythmes et des modalités à partir du XIIIe siècle dans différentes régions. Mais le consentement ritualisé qui s’affiche à travers la représentation institutionnelle des groupes sociaux n’est pas un véritable consensus, engageant en profondeur les diverses composantes de la société politique, qui ont d’ailleurs un accès très variable à ces institutions, de larges pans de la société politique n’étant pas représentés bien que soumis à l’impôt. Derrière le consensus affiché, se profile un vaste espace de négociations et d’ajustement, tandis que le dissensus se manifeste souvent violemment par la révolte : l’âge du développement des institutions représentatives est aussi, dans un paradoxe qui n’est qu’apparent, celui pendant lequel la révolte devient un élément quasi permanent et structurel du « dialogue » politique. Après une présentation générale, l’ouvrage comporte des études de cas concernant des pays et des régions divers (France, Angleterre, péninsule ibérique, Italie, Empire, Pays-Bas, Scandinavie, Pologne, Russie) et s’échelonnant du haut Moyen Âge russe au XVIIIe siècle anglais.

L'Enquête générale de Leopardo da Foligno dans le comté de Forcalquier

L'Enquête générale de Leopardo da Foligno dans le comté de Forcalquier

L'Enquête générale de Leopardo da Foligno dans le comté de Forcalquier (juin-septembre 1332), Thierry PÉCOUT, dir.; Philippe BERNARDI, Jean-Luc BONNAUD, Marco CASSIOLI, Anne MAILLOUX, Élisabeth SAUZE, Joachim STEPHAN, Valérie THEIS éd., Paris, Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques, 2017 (Collection de documents inédits sur l'histoire de France. Section d'histoire et de philologie des civilisations médiévales _ Série in-8° - vol. 74 _).
Site de l'éditeur.

 

Cette enquête se présente sous la forme de vingt-quatre volumes manuscrits rédigés entièrement en latin, dont certains avec leurs copies, conservés aux Archives départementales des Bouches-du-Rhône pour la quasi-totalité et à celles des Alpes-Maritimes pour l’un d’entre eux. Source manuscrite exceptionnelle, l’enquête administrative et domaniale conduite en Provence par l’archiprêtre de Bénévent Leopardo da Foligno, pour son maître le roi de Sicile Robert d’Anjou, entre 1331 et 1334, a lieu à l’époque où royaumes de Sicile et de Provence formaient un seul ensemble politique. L’enquête de Leopardo da Foligno n’a d’autre équivalent, dans l’Occident du XIVe siècle, que les grandes enquêtes pontificales menées en 1338 et 1373 à propos de l’ordre militaire des Hospitaliers.

Noblesse, parenté et reproduction sociale à la fin du Moyen Âge

Noblesse, parenté et reproduction sociale à la fin du Moyen Âge

Noblesse, parenté et reproduction sociale à la fin du Moyen Âge , Joseph MORSEL, Paris, Picard, 2017 (Les Médiévistes français).

 

L’ouvrage est organisé en deux parties : la première concerne essentiellement la question de la sociogenèse (production sociale) de la « maison » noble, c’est-à-dire la reproduction de l’enracinement seigneurial du groupe nobiliaire, par des pratiques anthroponymiques, symboliques, langagières et juridiques (matrimoniales et successorales) qui inscrivent cette catégorie, la « maison », dans un univers de référence. La seconde partie traite de la question de la reproduction de la cohésion du groupe nobiliaire, c’est-à-dire de la manière dont, notamment par les femmes, sont articulées entre elles les « maisons ». L’auteur examine d’abord la manière dont se transforme le mode de représentation (anthroponymique, héraldique et sigillographique) des femmes mariées avant de replacer celui-ci dans l’ensemble des transformations qui touchent les discours parentaux, notamment l’élaboration d’un discours sur le mariage (et non pas la naissance, contrairement à nos représentations)comme le mode d’appartenance au groupe nobiliaire.
Présentation sur le site de l’éditeur

Acquérir, prélever, contrôler. Les ressources en compétition (400-1100)

Acquérir, prélever, contrôler

Acquérir, prélever, contrôler. Les ressources en compétition (400-1100), Vito LORÉ, Geneviève BÜRHRER-THIERRY et Régine LE JAN dir., Turnhout, Brepols, 2017 (HAMA 25).

 

Les ressources matérielles sont un élément de première importance de la compétition au Haut Moyen Âge, en étant l’arrière-plan, souvent le moyen, parfois l’enjeu de la compétition elle-même. D'une part, la compétition conduit ou souvent impose de mobiliser des ressources, d’autre part, ses formes sont affectées par la disponibilité ou la rareté des ressources. Elles sont donc un point d’observation privilégié pour comprendre les systèmes de valeurs et les règles, souvent implicites, qui président alors aux actions des élites. Ce volume est le résultat du troisième colloque organisé à Rome par le groupe international de recherches sur la compétition dans les sociétés médiévales (400-1000). En croisant des perspectives qui tiennent de l’anthropologie et de certaines lignes de l’histoire économique, ce livre prend en considération les formes du rapport entre compétition et ressources dans une grande variété de milieux sociaux et institutionnels de l’Europe occidentale du haut Moyen Âge, de la famille aux élites politiques et religieuses, aux sociétés rurales, aux communautés artisanes et marchandes.
Présentation sur le site de l’éditeur

Enfermements III. Le genre enfermé

Enfermements III

Enfermements III. Le genre enfermé. Hommes et femmes en milieux clos (XIIIe-XXe), Isabelle HEULLANT-DONAT, Julie CLAUSTRE, Élisabeth LUSSET et Falk BRETSCHNEIDER éd., Paris, Publications de la Sorbonne, 2017 (Homme et société).

 

Pourquoi conçoit-on des lieux fermés pour les hommes et d'autres pour les femmes ? En quoi les discours autour du genre ont-ils influencé l’émergence et la perpétuation de dispositifs de clôture pour affirmer les différences sociales entre hommes et femmes ? Quelles formes prennent les rapports entre les sexes dans les milieux clos ? Associant des approches historiques et sociologiques, cet ouvrage explore les interactions entre les différentes formes d’enfermements et le genre, ce qui induit une réflexion sur le féminin, sur le masculin et sur leurs interrelations dans les conditions créées par une séparation plus ou moins rigoureuse du monde. Les études de cas rassemblées dans ce volume entendent comprendre tant les effets que la clôture a produits et produit sur les conceptions du genre que, à l’inverse, les effets que le genre a produits et produit sur la clôture. Les rapports qu’entretiennent genre et enfermement sont envisagés sur la longue durée de l’histoire européenne, depuis les monastères médiévaux et les hôpitaux d'Ancien Régime jusqu’aux institutions pénitentiaires, bagnes et camps contemporains. L’ouvrage montre également leur résonance dans des territoires coloniaux d’Amérique et dans le monde chrétien de la Méditerranée orientale. Il révèle ainsi que les lieux clos sont des lieux matriciels où se sont élaborés et s'élaborent des pratiques, des techniques et des savoirs autour du féminin et du masculin.
Présentation sur le site de l’éditeur

en 2016 - 2015 - 2014

« A paru en librairie » vous permet de connaître l’actualité des livres individuels ou collectifs publiés par les membres du laboratoire ou sous leur direction.

 

Séances de présentation
des ouvrages
du LaMOP

(de 17 h. à 19 h. en salle Perroy)
sous la responsabilité
de Benoît GRÉVIN


1re séance 2017-2018,
le mardi 3 octobre