X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

LaMOP » Livres, textes, langages

Livres, textes, langages

Le champ « Livres, textes, langages » se consacre à l’étude des textualités médiévales dans tous leurs aspects. Il englobe l’étude du texte : 1) dans sa matérialité, à travers l’étude des supports écrits, de la charte au livre et de leur traduction graphique ; 2) dans ses différentes dimensions linguistiques, par l’exploration de la dialectique médiévale entre latin et langues vernaculaires ; 3) dans son insertion dans la société, par la réflexion sur la circulation et la transformation des textes oraux et écrits dans les sociétés médiévales. Il privilégie les méthodes de recherche et domaines d’excellence en histoire textuelle élaborés au LaMOP depuis trente ans, tout particulièrement la codicologie et l’histoire du livre quantitative, le traitement informatique des textes et la textométrie, enfin l’enseignement et la traduction du latin (HMAOT). Ce champ a vocation à interagir en permanence avec des aspects divers de la plupart des programmes du LaMOP, de la diplomatique à l’histoire des techniques en passant par l’histoire politique ou commerciale. Plusieurs programmes du laboratoire lui sont toutefois plus exclusivement consacrés, dont ceux concernant la codicologie quantitative (Codi-quanti), l’inscription du latin dans la société médiévale, la gestion des bibliothèques numériques et l’analyse linguistique et sémantique (PALM)...

 

 

CBMA (Chartae Burgundiae Medii Aevi)

 

Porteur : Eliana Magnani

Participants du Lamop : Pierre-Henri Billy

Participants associés : Nicolas Perreaux (post-doctorant au SFB 1095 - Ressourcenregime und Schwächediskurse - Frankfurt am Main), Coraline Rey (doctorante à l’Université de Bourgogne).

 

Argumentaire: Le projet de recherche des CBMA (Chartae Burgundiae Medii Aevi - Chartes de la Bourgogne du Moyen Âge) numérise, enregistre et exploite la prolifique documentation diplomatique bourguignonne, parmi laquelle figurent, entre autres, les chartes des emblématiques abbayes de Cluny et de Cîteaux. [lire la suite]

 

PALM (Plateforme d’analyse linguistique médiévale)

 

Porteurs : Jean-Philippe Genet, Christopher Fletcher, Aude Mairey

Participants du Lamop : Mourad Aouani (associé), Naomi Kanaoka (associée), Chloe Morgan (associée), Laura Albiero (associée)

 

Argumentaire: La plateforme PALM a été développée dans le cadre du programme de l’European Research Council «Signs and States» , dirigé par Jean-Philippe Genet et initié en 2009. Elle est destinée au traitement des textes médiévaux (MEDITEXT): il s’agit d'un système s'adressant moins aux philologues qu'aux historiens ou aux philosophes qui, désireux d’entreprendre des recherches lexicométriques ou sémantiques, se heurtent à l’absence d'une orthographe normalisée et à la variabilité tant géographique que chronologique des lexiques médiévaux. Elle permet, par l’intermédiaire d’une annotation souple des textes, la semi-automatisation de la normalisation orthographique et de la lemmatisation des textes. [lire la suite]

 

Statuts, écritures et pratiques sociales dans les sociétés de la Méditerranée occidentale à la fin du Moyen Âge (XIIe-XVe siècles)

 

Porteurs: Philippe Bernardi, Laurent Feller, Didier Lett

Participants du Lamop: Étienne Anheim (associé), Valérie Theis (associé), Pierre Chastang (associé)

Autres participants : Nicolas Leroy (Université de Nîmes), Judicaël Petrowiste (Université Paris-Diderot)

 

Argumentaire: Entre le XIIe et le XVe siècle, les communautés médiévales ont livré une documentation abondante et variée : statuts communaux, délibérations communales, ordonnances urbaines, criées, documents comptables, fiscaux et judiciaires, actes notariés, etc. Cette documentation a déjà été largement exploitée par les historiens, soit, de manière conjointe, dans le cadre de monographies locales ou régionales soit, de manière séparée, sur un thème spécifique concernant la vie d’une ou de plusieurs communautés. L’intérêt des historiens italiens pour les statuts communaux est connu depuis longtemps. Des travaux importants ont vu le jour sur les statuts du Centre et du Nord de l’Italie à la fin du Moyen Âge qui ont permis de nouvelles éditions de statuti d’excellente qualité, en particulier pour la Toscane et l’Ombrie, et des études collectives sur des thèmes particuliers. Concernant les statuts communaux, d’autres espaces ont été également éclairés, comme le Nord de l’Espagne, quelques villes d’Empire, la Castille, le Nord du royaume de France et aussi le sud de la France. Ces statuts n’ont pas seulement été produits par les communes mais émanent également du pouvoir comtal ou royal ou encore des communautés professionnelles.
[lire la suite]

 

HMAOT (Haut Moyen Âge Occidental en Traduction)

 

Porteur: Laurent Jégou

Participants du Lamop: Thomas Lienhard, Benoît Grévin, Didier Panfili

Autres participants: Alban Gautier, Charles Mériaux, M.-C. Isaïa, Isabelle Rosé, Bruno Dumézil

 

Argumentaire: Cet atelier vise à mettre à la disposition des chercheurs et enseignants en histoire du haut Moyen Âge une base de données recensant les textes altimédiévaux existant en traduction. Un grand nombre de traductions, existe. À côté des grandes collections de référence (Classiques de l’Histoire de France, Manchester Medieval Sources Series…) qui portent, pour l’essentiel, sur des textes narratifs, il existe des traductions méconnues, consacrées à d’autres genres documentaires comme des diplômes, des poèmes, des correspondances, des cartulaires. Cependant, elles sont pour beaucoup disséminées dans des revues, des collections, des monographies, des thèses parfois difficiles à trouver, et qui nous sont parfois inconnues alors qu’elles pourraient être utiles à la constitution de corpus. L’intention première est de proposer une base de données qui rassemblerait les traductions existantes, de manière à pouvoir constituer des corpus cohérents.

 

CODI-QUANTI

 

Porteur: François Foronda

Participants du Lamop: Ezio Ornato (membre), Carla Bozzolo (membre), Émilie Cottereau (membre), Octave Julien (membre), Chiara Ruzier (associée), Laura Albiero (associée), Claire Priol (associée), Anne Tourniéroux (associée), Alexandra Billota (associée)

Institution partenaire: Université de Namur

 

Argumentaire: Le projet Codi-Quanti s’inscrit dans la continuité de la restructuration de l’équipe de codicologie du LaMOP regroupée au sein du séminaire de «Codicologie quantitative et sociologie du livre médiéval» entamée depuis deux ans à présent. Il vise à assurer la valorisation d’un héritage et la promotion de la spécificité du laboratoire dans le domaine de la codicologie à savoir la codicologie quantitative. L’objectif de ce projet, d’ambition méthodologique, s’inscrit dans deux terrains qu’il entend lier davantage, celui de la formation et celui de la recherche.
[lire la suite]

 

L’écriture latine en réseaux

 

Porteurs : Benoît Grévin, Monique Goullet

Partenaires institutionnels  : École française de Rome, Istituto storico italiano per il Medio evo-Università della Basilicata

Argumentaire: Enquête sur les conditions socio-stylistiques d'expansion des courants d'écriture latine (Ve-XVe s.), programme collaboratif LaMOP, École française de Rome, Istituto storico italiano per il Medio evo et l'Università della Basilicata.

 

Théâtres  du Moyen Âge

 

Porteur: Darwin Smith

Groupe d’étude sur le théâtre médiéval  co-dirigé avec Gabriella Parussa (Paris 3)

Argumentaire: Fondé en 1998, le Groupe d’étude sur le théâtre médiéval a organisé le 12e colloque de la SITM, avec 55 communications téléchargeables au format PDF (http://sitm2007.vjf.cnrs.fr/), réalisé la base Théâtre et performances en France au Moyen Âge (http://arnoul.vjf.cnrs.fr), l’édition en ligne du Mystère des Actes des Apôtres (http://eserve.org.uk/anr/), et deux synthèses : Le théâtre français du Moyen Age et de la Renaissance, en 2014 (http://www.avantscenetheatre.com/catalogue/le-theatre-francais-du-moyen-age-et-de-la-renaissance), et Théâtres du Moyen Age. Textes, images et performances, en 2010 (http://medievales.revues.org/6040). Les projets en cours concernent l’édition de textes dramatiques et l’étude de la ponctuation (avec G. Parussa), la versification et le rapport entre oralité et écriture (avec Xavier Leroux, Université du Sud-Toulon Var et Taku Kuroiwa, Université du Tohoku), l’étude comparative des théâtres français et allemand (avec Klaus Ridder, Université de Tübingen). Le Groupe d’étude sur le théâtre médiéval travaille également à la mise en espace de textes médiévaux en collaboration avec Julia Gros de Gasquet (Paris 3), Manuel Weber (Paris 3), Emmanuelle Huteau et Stéphanie Tesson (http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/anx_conferences_2014/a.c_141114_theatre_renaissance.html).

 

Oralité – Écriture

 

Porteurs: Darwin Smith, Gabriella Parussa (Université Paris 3), Fabrice Jejcic

Participants du Lamop: Jean-Philippe Genet, Benoît Grévin

Institutions partenaires: Université Paris 3, Université Versailles-Saint-Quentin, Université de Tübingen

 

Argumentaire: Ce programme entend, en premier lieu, explorer la relation entre jeu, écriture et oralité. Son objectif est de relever et analyser dans les textes dramatiques, les marqueurs de l’oralité et de la gestuelle (lexicaux, syntaxiques, typographiques et autre balisages). Il se propose, également, d’analyser le codage de la trame versifiée et d’étudier la continuité des pratiques performatives et dramaturgiques (jeu, écriture) entre le XIIe et le XVIe siècle. Le travail engagé revêt plusieurs aspects en collaboration avec les universités de Tübingen, de Paris 3 et de Salamanque.
[lire la suite]