X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

LaMOP » Présentation de l'Unité » Bigault de Cazanove Claire (de)

DE BIGAULT DE CAZANOVE Claire

 

Doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - Ecole doctorale d’histoire (ED113)

 


Claire De Bigault de Cazanove prépare une thèse intitulée « Du chartrier au cartulaire dans le royaume de Germanie au IXe siècle : entre norme et défense des intérêts ecclésiastiques », de Régine le Jan, Geneviève Bührer-Thierry, en cotutelle avec Bernhard Jussen (Goethe Universität, Francfort-sur-le-Main, Allemagne) [depuis le 26-11-2010].

 

Les historiens du haut Moyen Âge attachent un grand prix aux cartulaires qui constituent un fondement pour les études sur les possessions foncières des grands établissements ecclésiastiques médiévaux et, plus généralement, sur leurs réseaux sociaux et leurs relations politiques. Le passage du chartrier au cartulaire résulte en effet de la volonté de rassembler, de trier et de conserver en mémoire en copiant les actes intéressant le patrimoine de l’établissement. Les premiers cartulaires apparaissent principalement dans le royaume de Germanie au IXe siècle, beaucoup plus tôt que dans le royaume de Francie occidentale et celui d’Italie, où ce genre normatif apparaît au XIIe siècle. Cette « cartularisation » se produit dans une séquence chronologique restreinte, dans des espaces distincts et elle n’est pas générale en Francie orientale. Sept ensembles documentaires sont conservés pour le IXe siècle : à Passau, Ratisbonne, Mondsee, Freising, Wissembourg, Fulda et en Rhétie. La présente étude entend comprendre comment le genre du cartulaire apparaît, se propage dans un nombre limité d’institutions afin de répondre à des besoins propres. La recontextualisation scripturale constitue une des clefs de compréhension afin de replacer les cartulaires dans un ensemble de documents plus large, dont ils se rapprochent et se distinguent, afin d’apporter une nouvelle réponse aux défis contemporains. Le champ de recherche sur les « pratiques de l’écrit » sera mobilisé afin d’éclairer les cartulaires sur un nouvel angle et les considérer non plus comme des réservoirs d’informations mais comme des objets d’études en eux-mêmes par l’analyse de leur production, de leur matérialité et de leur conservation et comme le reflet de choix spécifiques à chaque institution pour remplir des fonctions et des finalités à cerner.

 

 

Thèmes de recherche : Pratiques de l’écrit, diplomatique, Allemagne