X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

LaMOP » La recherche au LaMOP » Réseaux et communautés » Spatialités

 

TOPAMA : Topographie de l’Antiquité et du Moyen Âge

 

Porteur: Thomas Lienhard ; Armin Volkmann (Heidelberg)

Participant du Lamop: Willy Morice

Autres participants: Josiane Barbier (Nanterre) ; Hugues Labarthe (Paris) ; Jens Schneider (Marne-la-Vallée) ; Joachim Henning (Francfort) ; Hedwig Röckelein (Göttingen) ; Martina Hartmann (Munich)

 

Argumentaire: Le projet présenté ici veut élaborer un Système d’Information Géographique en ligne pour l’espace européen (0-1500 ap. J.-C.). On obtiendra ainsi un outil non seulement de localisation, mais également d’analyse par superposition des données et par traitement géomatique. Ce projet permettra également de combler quelques-uns des fossés entre antiquisants et médiévistes, entre historiens et archéologues, entre chercheurs français et allemands. Il est prévu de cartographier les territoires, les évêchés, les monastères et les palais, ainsi que, à plus long terme, les usages lexicaux par une géolocalisation des textes ; cette première liste servira de base à un projet-pilote, mais celui-ci est conçu pour pouvoir accueillir d’autres objets de type sériel par la suite. L’échelle spatiale sera celle de toute l’Europe de l’ouest et de l’Afrique du Nord. Les données seront obtenues en partie en numérisant les acquis des grandes séries documentaires (Carte archéologique de la Gaule, etc.), en partie par collaboration avec d’autres programmes de recherche, et en partie par des recherches originales des participants. Le projet se caractérise par le format ouvert des résultats qu’il souhaite proposer. Servi par le grand nombre d’institutions partenaires, il doit fournir un outil à la fois pour les chercheurs et les enseignants, qui favorisera une meilleure compréhension des usages de l’espace en Europe durant l’Antiquité romaine et le Moyen Âge.

 

Cartographier le monde médiéval