X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

LaMOP » La recherche au LaMOP » Spatialités

Spatialités

Ce champ vise à explorer la diversité des pratiques et des représentations de l’espace au Moyen Âge. Nous parlons de spatialités pour nous démarquer d’une approche classique qui réduit l’espace à un cadre géographique donné et objectif, qui serait préalable à l’histoire. L’espace, ce sont des pratiques, des représentations, des noms de lieux, des lexiques, des images, variables selon les contextes. Plusieurs approches permettent d’explorer cette diversité. Tout d’abord, l’analyse de la cartographie médiévale s’inscrit dans une histoire culturelle de l’espace et dans la transmission des savoirs géographiques à différentes échelles : elle concerne ainsi les documents cartographiques, de la mappemonde à la carte marine et la carte locale. En matière de toponymie, il s’agit de mettre en relation les noms (propres ou communs), les lieux désignés et la motivation qui a poussé au choix de ces noms. Par ailleurs, la mise en œuvre des techniques récentes de cartographie (SIG) est l’occasion d’aborder par la pratique les usages médiévaux de l’espace et la logique qu’ils reflètent (territoires, frontières, lieux en réseau, impôts…), selon l’idée que la représentation cartographique de documents textuels médiévaux permet une meilleure compréhension des structures sociales. Parler de spatialités et non d’espace consiste à aborder l’espace comme une ressource pour définir des identités et des hiérarchies sociales.

 

 

Alpage

 

Porteur : Hélène Noizet

Participants du Lamop : Pascal Chareille (associé), Benoît Descamps (associé), Anne Massoni-Hubert (associée), Davide Gherdevich (associé).

Autres participants : Caroline Bourlet (IRHT), Sandrine Robert (EHESS), Laurent Costa (ARSCAN), Paul Rouet (APUR), Frédéric Pouget (LIENSs).

 

Argumentaire: ALPAGE (AnaLyse diachronique de l'espace urbain PArisien: approche Geomatique: http://alpage.huma-num.fr/fr/) est une plateforme d’information géohistorique sur Paris. Elle repose sur une dynamique de travail impulsée en 2006, grâce au soutien de l'Agence nationale de la recherche, et qui s’est pérennisée au-delà de la phase financée (2006-2010).
[lire la suite]

 

Autour de la mappa mundi d’Albi: culture géographique et représentation du monde au haut Moyen Âge

 

Porteurs: Emmanuelle Vagnon, Laurent Jégou

Participante du lamop: Geneviève Bührer-Thierry

 

Argumentaire: La mappa mundi d’Albi (ms 29 de l’actuelle Médiathèque Pierre Amalric d’Albi), constitue l’un des exemplaires les plus anciens de représentation du monde en Occident. Elle est conservée dans un manuscrit de parchemin, constituant un recueil de vingt-deux textes, copiés et reliés ensemble au VIIIe siècle.
[lire la suite]

 

Paris médiéval

 

Porteurs: Hélène Noizet, Julie Claustre

Participant du lamop:

 

Argumentaire: C’est autour du programme ALPAGE (AnaLyse diachronique de l'espace urbain PArisien : approche GÉomatique) que s’est progressivement constitué un groupe de recherche sur Paris médiéval. ALPAGE est une plateforme d’information géohistorique concernant la ville de Paris. Elle repose sur une dynamique de travail impulsée en 2006, grâce au soutien de l’ANR, et qui s’est pérennisée au-delà de la phase financée (2006-2010).
[lire la suite]

 

TOPAMA : Topographie de l’Antiquité et du Moyen Âge

 

Porteur: Thomas Lienhard ; Armin Volkmann (Heidelberg)

Participant du lamop: Willy Morice

Autres participants: Josiane Barbier (Nanterre) ; Hugues Labarthe (Paris) ; Jens Schneider (Marne-la-Vallée) ; Joachim Henning (Francfort) ; Hedwig Röckelein (Göttingen) ; Martina Hartmann (Munich) ; Max Diesenberger (Vienne)

 

Argumentaire: Le projet présenté ici veut élaborer un Système d’Information Géographique en ligne pour l’espace européen (0-1500 ap. J.-C.). On obtiendra ainsi un outil non seulement de localisation, mais également d’analyse par superposition des données et par traitement géomatique. Ce projet permettra également de combler quelques-uns des fossés entre antiquisants et médiévistes, entre historiens et archéologues, entre chercheurs français et allemands.
[lire la suite]