X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

LaMOP » La recherche au LaMOP » Produire, écrire, échanger

Produire, écrire, échanger

Ce champ reprend à nouveaux frais les grandes thématiques de l’histoire économique et sociale : à quelles conditions les études sur la production et l’échange sont-elles possibles et quelles sont les rationalités à l’œuvre dans les procédures gestionnaires médiévales? Deux directions de recherche se dessinent ainsi. D’une part, des questions d’histoire économique et sociale classique sont revisitées à l’aide de questionnements renouvelés: «Pauvreté et travail» et «Le marché des matières premières en Méditerranée». D’autre part, on insiste sur l’importance des procédures écrites dans la structuration de la production et des échanges, l’inscription des transactions ou des actions de gestion dans la documentation (Polima), le choix d’un lexique particulier (Campus). L’échange est aussi au cœur de ces réflexions avec les programmes «Transiger» et «Datini». Le recours à des méthodes proches de celles des ethnographes permet de progresser dans la compréhension des transactions au cas par cas, en reconstruisant le contexte dans lequel elles sont menées.

 

 

Usages du mot campus au Moyen Âge

 

Porteur : Didier Panfili

Participants du Lamop: Monique Bourin (membre), Laurent Feller (membre), Monique Goullet (membre), Marie Dejoux (membre), Nicolas Perreaux (associé), Pere Benito (associé), Rafael Herer (associé).

Participants associés: Jordi Bolos, Ghislain Brunel, Luis To Figueras, Emmanuel Grélois, Emmanuel Huertas, Thomas Jarry, Juan Jo Larrea, Michel Lauwers, Samuel Leturcq, Rosa Luch, Mireille Mousnier, Daniel Pichot, Nicolas Schroeder, Roland Viader, Pau Viciano, ElisabethZadora-Rio.

 

Argumentaire: L’objet de ce programme de recherche est de déterminer les différents usages et sens du mot campus au Moyen Âge en axant les analyses sur son seul versant rural (les campi urbains ayant donné leur nom à nombre de places n’ont pas été abordés) en croisant les regards des historiens, des archéologues et des linguistes. Outre une mutation sémantique (de ager in campo, on passe à campus in agro du VIIe siècle) et une très forte différenciation spatiale dans l’emploi du mot, on ne peut traduire les mot campus par champ. Ce domaine de la recherche n’a fait l’objet d’aucune étude et ne peut donc s’appuyer sur aucune historiographie.

 

Transiger

 

Porteur: Julie Claustre

Participants du Lamop: Philippe Bernardi, Danielle Courtemanche, Laurent Feller, Claude Gauvard, Jérôme Hayez, Laurent Jégou, Mélanie Morestin Dubois, Darwin Smith, Marie Dejoux, Cédric Quertier (associé)

Autres participants: Isabelle Bretthauer, Kouky Fianu

 

Argumentaire: Ce groupe de travail se propose de tenter une ethnographie des transactions dans la société médiévale qui aille au-delà du constat, souvent fait, d’une montée en puissance de la contractualité et de rapports plus abstraits et dépersonnalisés. Des chercheurs spécialistes de la société médiévale dans la longue durée et dans la diversité de ses espaces (villes, campagnes, espaces du notariat, espaces marqués par d’autres types d’institutions d’encadrement des transactions), souhaitent mener la description et la compréhension des manières de conduire les transactions les plus diverses, tissant l’économie domestique, tant à travers l’exploration de la documentation juridique et littéraire, qu’à travers des archives de la pratique (chartes, actes notariés, comptabilités, registres de justice, livres municipaux…). [lire la suite]

 

Les correspondances Datini

 

Porteur: Jérome Hayez

Participant du Lamop: Stéphane Lamassé

Autre participant: Bernard Weiss

Institution partenaire: Archivio di Stato di Prato

 

Argumentaire: Réalisation d’un site internet didactique et de recherche autour des pratiques épistolaires privées vers 1400, du carteggio Datini et du réseau social et professionnel de Francesco di Marco Datini; étude statistique du carteggio Datini.

 

POLIMA (Le pouvoir des listes au Moyen Âge)

 

Porteurs : Pierre Chastang, Laurent Feller

Participants du Lamop : Eliana Magnani (membre), Joseph Morsel (membre), Davide Guerdevitch (associé), Raphaëlle Chossenot

Institutions partenaires : Université Versailles-Saint-Quentin.

 

Argumentaire: POLIMA est un projet interdisciplinaire (Lettres, Histoire, Linguistique, Anthropologie et Sciences Cognitives) consacré à l’étude et la caractérisation du pouvoir des listes au Moyen Âge. À partir d’une analyse de la production, des usages et de la transmission des listes au Moyen Âge, il a pour objectif, d’une part, de contribuer à l’étude de la culture médiévale de l’écrit et, d’autre part, d’aborder de manière comparative, le rapport qui s’établit dans la liste entre des énoncés linguistiques, des procédés écrits de balisage textuel et des systèmes de connaissance du monde et de contrôle des biens et des hommes.
[lire la suite]

 

Pauvreté et travail au Moyen Âge: les mécanismes de l’inégalité

 

Porteurs: Laurent Feller

Participants du Lamop: Julie Claustre (membre), Didier Panfili (membre), Philippe Bernardi (membre), A. Rodriguez (associé), A. Furio (associé), P. Sopena (associé), S. Carocci (associé), P. Benito (associé), J. Drendel (associé)

Autres participants : D. Chamboduc, M. Scherman, F. Michaud, E. Huertas

 

Argumentaire: La pauvreté médiévale a surtout été abordée sous l’angle de l’assistance institutionnelle et de la charité: est pauvre celui qui mérite d’être assisté. On désire étudier les mécanismes qui font entrer en pauvreté et ceux qui empêchent d’en sortir. Les pauvres ne sont pas passifs face à leur situation. Ils ont des ressources et les mobilisent et développant des stratégies de survie qui passent par des occupations multiples, toujours mal rémunérées et ils recourent également aux possibilités offertes par les marchés que ce soit celui du travail ou celui des objets. Ils s’arrangent avec les choses: c’est l’art de s’arranger et de se débrouiller développé par les pauvres du Moyen Âge que ce programme désire aborder.