X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

LaMOP » Réseaux et communautés

 

Structures et communautés d’Église

 

Porteur: Fabrice Delivré

Participants du Lamop Thierry Kouamé (membre), Hélène Millet (membre), Willy Morice (membre), Christine Barralis (associée), Anne Massoni (associée), Nathalie Gorochov (associée), Jean-Vincent Jourd’heuil (associé), Véronique Julerot (associée), Hugues Labarthe (associé), Amandine Le Roux (associée), Pascal Montaubin (associé), Thierry Pécout (associé), Émilie Rosenblieh (associée)

 

Argumentaire: Ce projet entend étudier les structures et les communautés de l’Église médiévale. Les participants sont principalement engagés dans deux vastes entreprises : les Opens external link in new window«Fasti Ecclesiae Gallicanae» et la base des collégiales séculières de France. Le programme des «Fasti» (coordonné par C. Barralis) vise à constituer un répertoire des notables ecclésiastiques en fonction entre 1200 et 1500 pour chacun des diocèses du territoire de la France actuelle, en lien avec la publication de volumes chez Brepols et la constitution d’une base de données cumulée sur Internet (siteOpens external link in new window Brepolis). Ce programme était lié au GDRE «Aux fondements de la modernité étatique en Europe» (coordonné par F. Delivré) (2010-2013), qui avait pour but de monter un projet européen renforçant les coopérations avec les entreprises similaires à l’étranger. Les deux objectifs du programme «Collégiales» (coordonné par A. Massoni) sont la réalisation d’une base données répertoriant toutes les collégiales séculières dans l’espace français, fondées entre 816 et 1563, ainsi que la publication régulière d’ouvrages abordant une des thématiques propres à l’histoire des chapitres séculiers pour élargir les questionnements qui ont conduit à l’élaboration des notices contenues dans la base. Dans ce but est prévu en 2016 un colloque portant sur le rôle des évêques dans la construction de l’espace de leur diocèse et de son équipement religieux pour mieux appréhender la place spécifique qu’y ont jouée les chapitres séculiers.