X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

LaMOP » La recherche au LaMOP » Pouvoirs, gouvernement et domination

Pouvoirs, gouvernement et domination

Dans ce champ, l'aspect européen est mis en avant de façon à pouvoir combiner approches comparatives et études de terrain spécifiques. Trois thématiques sont privilégiées : souveraineté et ordre politico-juridique, souveraineté et langages du politique, et régimes de domination. Dans le cadre du premier thème, trois programmes sont en cours : les procès politiques en France, l'écriture de la loi en France et en Castille et les diplomatiques princières dans l'espace français. Quant à « souveraineté et langages du politique », le thème regroupe l'enquête sur les écrits polémiques dans les rapports entre Église et État au XVe siècle, les suites du programme « Vecteurs de l'idéel », les langages politiques en Angleterre, ainsi qu'un nouveau projet sur la culture politique du quotidien. Enfin, les régimes de domination, conçus sur la longue durée, seront déclinés à travers quatre programmes, la masculinité, l'enfermement, l'exclusion et la justice comme contrainte. Cet ensemble de thématiques reste ouvert sur les autres programmes du laboratoire ainsi qu'à des collaborations nationales et internationales en cours de préparation.

 

 

1. Souveraineté et ordre politico-juridique

 

 

Diplomatique princière de la fin du Moyen Âge

 

Porteurs : Olivier Mattéoni, Olivier Guyotjeannin (associé)

Participants du Lamop : Mélissa Barry (doctorante), Cléo Rager (doctorante), Elisabeth Schmit (doctorante), Marie-Emeline Sterlin (doctorante)

 

Argumentaire : Malgré son rôle fondamental, la chancellerie du duc de Berry est mal connue. La dispersion des actes, l’absence de recueils d’enregistrement et de formulaires, sont sans doute des raisons qui expliquent le peu de travaux consacrés à cette instance et à sa production. Pourtant, bien que dispersés entre les dépôts nationaux (Archives nationales et Bibliothèque nationale de France) et locaux (Archives départementales et municipales), les actes du duc de Berry aujourd’hui conservés sont très nombreux.
 [lire la suite]

 

 L’écriture de la loi à la fin du Moyen Âge

 

Porteurs : Olivier Mattéoni, Patrick Arabeyre et Pierre Bonin

Participants du Lamop : Claude Gauvard (membre), François Foronda (membre), Loïc Cazaux (associé), Olivier Guyotjeannin (associé)

Autres participants : Frédéric Martin

Institutions partenaires : Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne (UMR 8103), CeRAL (Université Paris 13), Centre Mabillon (École nationale des chartes).

 

Argumentaire : Ce projet est relatif à la question de l’écriture de la loi à la fin du Moyen Âge avec un travail sur les ordonnances royales, qui doit conduire à s’interroger, dans le prolongement de l’enquête relative aux procès politiques, sur les rapports entre justice et loi, notions qu’il convient pour être parfaitement saisies, d’être replacées dans la pratique normative du temps.
[lire la suite]

 

 Les fondements codicologiques de l'ordre juridique

 

Porteur : François Foronda

Institutions partenaires : Université Complutense de Madrid et CNRS

 

Argumentaire : En lien avec la question constitutionnelle, les recherches de François Foronda portent actuellement sur la question de l’établissement d’un ordre juridique en Castille, à partir de l’Ordenamiento de Alcalá (1348)...
[lire la suite].

 

Les procès politiques au XVe siècle

 

Porteurs : Olivier Mattéoni, Joël Blanchard (associé)

Participants du Lamop : Claude Gauvard (membre), Loïc Cazaux (associé)

Autres participants :  Frédéric F. Martin (Université de Nantes), Joachim Thouroude (professeur agrégé d’histoire)

 

Argumentaire : Si l’on note que les procès politiques du règne de Louis XI sont particulièrement nombreux, la question du sens à leur accorder doit être posée. S’agit-il uniquement de détournements et d’instrumentalisations de la justice à des fins strictement politiques comme l’avance toute une tradition historiographique ? Ces procès sont-ils, au contraire, la mise en application de principes théoriques en rapport avec la défense de la majesté royale, comme le soutient une autre historiographie ?
[lire la suite]

 

 

2. Souveraineté et langage politique

 

Vecteurs de l'idéel

Programme 2009-2013 : fichier PDF

 

 

Écrits polémiques entre l'Église et l'État. Papauté, conciles et pouvoirs séculiers (v. 1430-v. 1460)

 

Porteur : Fabrice Delivré

Participants du Lamop : Véronique Julerot (associée), Olivier Mattéoni (membre), Élisabeth Schmit (membre), Christine Barralis (associée), Émilie Rosenblieh (associée)

Autres participants : Patrick Arabeyre (École nationale des chartes), Brigitte Basdevant-Gaudemet (Université Paris-Sud), Franck Collard (Université Paris-Ouest-Nanterre), Frédéric Gabriel (CNRS), Jelle Koopmans (Université d'Amsterdam), Claudia Märtl (Université de Munich), Benoît Schmitz (École normale supérieure), Alain Tallon (Université Paris-Sorbonne), Thomas Prügl (Université de Vienne)

 

Argumentaire : Le programme est consacré à l'étude de l'importante production polémique (traités, libelles, orationes) (v. 1430-v. 1460) qui, à la confluence de la pensée ecclésiologique et du «constitutionalisme» politique, s'attache à définir le pouvoir du pape, du concile général et des princes séculiers dans la communauté ecclésiale. Un premier volet a concerné les débats issus de l'ordonnance de la Pragmatique Sanction de Bourges (1438) par laquelle Charles VII a reçu, dans le royaume de France, la législation réformatrice du concile de Bâle. D'autres déclinaisons sont envisagés, qu'il s'agisse d'appréhender les controverses suscitées par les accords particuliers entre le Siège apostolique et les princes («concordats») ainsi que les développements parallèles, entre Église et État, des idées de monarchie et de rébellion (v. 1440-v. 1460).

 

 

3. Régimes de domination

 

Enfermements. Histoire comparée des enfermements monastiques et carcéraux

 

Porteurs : Julie Claustre, Elisabeth Lusset

Participants du Lamop : Claude Gauvard (membre), Harmony Dewez (associée), Hélène Noizet (membre)

 

Argumentaire : L'objet de ce programme de recherche est de rapprocher analytiquement et de comparer les institutions rassemblées sous la notion de «milieux clos», autour du cas emblématique de l'abbaye-prison de Clairvaux. Le programme de recherche dans son ensemble se caractérise par sa transversalité thématique et chronologique: il croise deux historiographies séparées, l'historiographie religieuse et l'historiographie pénale, et il le fait sur le temps long, du haut Moyen Age jusqu'au XIXe siècle. [lire la suite]

 

L’exclusion dans les sociétés du haut Moyen Âge

 

Porteurs: Geneviève Bührer-Thierry, Stéphane Gioanni

Participants du Lamop: Thomas Lienhard (membre), Laurent Jégou (membre), Régine Le Jan (membre), François Bougard (associé), Sylvie Joye (associée), Warren Pezé (associé), Arnaud Lestremau (associé)

 

Argumentaire:  Désignant des formes de relégation ou de marginalisation de personnes ou de groupes de personnes ne correspondant pas ou plus au modèle dominant d'une société, l'exclusion accompagne la construction des ensembles sociaux, politiques et culturels apparus dans les premiers siècles du Moyen Âge.
[lire la suite]

 

Masculinité, genre et culture politique

 

Porteurs : Christopher Fletcher, Sean Brady (Birkbeck College, University of London), Lucy Riall (European University Institute, Florence), Rachel Moss (Corpus Christi College, Oxford)

Participants du Lamop : Aude Mairey (membre), Julie Claustre (membre), Geneviève Bührer-Thierry (membre), Benoît Grévin (membre), Sylvie Joye (associée), Didier Lett (associé), Hugo Dufour (associé)

Autres participants : Cyril Dumas (Musée Yves Brayer), Mathew Kuefler (State University of San Diego), Georges Sidéris (Paris IV), Laurence Leleu, Pragya Vohra (University of Wales, Aberystwyth), Matthew Mesley (Université de Genève), Hipólito Rafael Oliva Herrer (Université de Séville), Susan Doran (University of Oxford), Anne Hughes (University of Keele), Clyde Plumauzille (Université de Paris 1), Anne Verjus (CNRS-Université de Lyon), Matthew McCormack (University of Nottingham), Henry French (University of Exeter), Allison Goudie (The National Gallery, London), Victoria Russell (Birkbeck, University of London), Régis Schlagdenhauffen (Université du Lorraine), Dominic Janes (Birkbeck, University of London), Christopher Dillon (Kings College, University of London), Lisa Pine (South Bank University), Ben Griffin (University of Cambridge), Stephen Gundle (University of Warwick), Miriam Müller (University of Birmingham), Cordelia Beattie (University of Edinburgh), Nelly Labere (Université de Bordeaux III), Laëtitia Tabard (Université de Maine), Michelle Bubenicek (Université de Besançon)

 

Argumentaire : Ce programme s'organise autour du rôle politique de la « masculinité », c'est-à-dire de l'ensemble des modèles de comportement et des structures de concepts qui se regroupent autour de l'idée d'être un homme. Il s'occupe de l'histoire « politique » au sens strict des activités des acteurs proches de l'opération du gouvernement central, mais essaie d'élargir la perspective sociale pour examiner la relation entre la masculinité et le pouvoir quel que soit le niveau social. Ce programme à des aspects collaboratifs et individuels, regroupant des événements, des projets et des publications collectifs à mes propres travaux.